La semaine du 27 juin

  • A
  • A
La semaine du 27 juin
Partagez sur :

Chaque lundi, après un week-end de tournois, retrouvez les faits marquants, de l'European Tour au circuit PGA en passant par les résultats des dames. Grâce à la petite performance de Martin Kaymer à Munich, Rory McIlroy a rejoint ses compatriotes britanniques sur le podium du classement mondial, tandis que Yani Tseng est entrée dans l'histoire en remportant le LPGA Championship.

Chaque lundi, après un week-end de tournois, retrouvez les faits marquants, de l'European Tour au circuit PGA en passant par les résultats des dames. Grâce à la petite performance de Martin Kaymer à Munich, Rory McIlroy a rejoint ses compatriotes britanniques sur le podium du classement mondial, tandis que Yani Tseng est entrée dans l'histoire en remportant le LPGA Championship. La performance: Les Britanniques Même sans jouer, les Britanniques ont le vent en poupe. Grâce à la modeste 18e place de Martin Kaymer à Munich, Rory McIlroy - qui s'est pourtant octroyé 15 jours de vacances après son sacre à l'US Open - accède au troisième rang mondial. Pour conserver sa position à domicile, Kaymer aurait dû terminer parmi les huit premiers. Un concours de circonstances qui aboutit à un moment glorieux pour les Britanniques. Le Royaume-Uni truste les trois premières places du classement international pour la première fois depuis la création de cette hiérarchie officielle, en 1986. "C'est un autre pas en vue de mon but ultime, qui est de devenir le meilleur joueur du monde, confiait ainsi McIlroy sur le site de l'European Tour. Mais j'ai deux grands joueurs devant moi, avec Luke Donald et Lee Westwood. J'en ai dépassé un autre ce week-end avec Kaymer, ce qui souligne la force actuelle du golf européen, dont je suis ravi de faire partie." Pas de vanité mal placée, juste une lucidité impeccable sur son propre potentiel et sur la cartographie actuelle du golf international. A noter que l'Open de Munich a été remporté par Pablo Larrazabal après cinq trous de barrage, devant Sergio Garcia. L'homme du week-end: Fredrik Jacobson En 2011, les semaines se suivent et se ressemblent sur le PGA Tour. En revanche, elles ne ressemblent pas du tout à ce que les Américains ont pu connaître pendant de longues années, lorsque les victoires étaient quasi monopolisées par un seul homme. Le Suédois Fredrik Jacobson, en remportant l'Open de Cromwell, est devenu le 25e vainqueur différent de la saison, et le 8e à gagner un tournoi pour la première fois de sa carrière. Deux semaines après la victoire de Harrison Frazar à Memphis, les statistiques cumulées des deux hommes sont assez édifiantes: 544 tournois PGA au total, dont 189 pour Jacobson (et donc 355 pour Frazar), pour seulement deux victoires. "Bien sûr, c'est une excellente opération, confirme le vainqueur du week-end, qui grimpe au 18e rang du classement américain grâce à ce succès. Je suis revenu en 2003 après avoir gagné en Europe, et j'étais concentré sur le circuit américain. Je me sentais confiant en vue d'une victoire, et je ne pensais pas que ça allait prendre autant de temps." Très régulier sous le par, Jacobson a enchaîné quatre cartes en 65, 66, 63 et 66. Les Français A une semaine de l'Open de France, les représentants du golf hexagonal n'ont pas vraiment préparé leur rendez-vous national de la meilleure des façons. Jean-Baptiste Gonnet et Raphaël Jacquelin, les meilleurs Français, ne se sont classés qu'en 31e position, à neuf coups de Pablo Larrazabal et Sergio Garcia. Victor Dubuisson est encore plus loin, 54e à 13 coups de la tête. Tous les autres n'ont pas passé le cut, à savoir Thomas Levet - décidément en panne après ses deux petits tours à l'US Open - Alexandre Kaleka, Christian Cévaër et Romain Wattel. Ce dernier a d'ailleurs connu une mésaventure peu banale, alors qu'il pointait à la 10e place après le premier tour. Le jeune Français a en effet été disqualifié, pour avoir signé une carte non conforme après avoir mal replacé sa balle sur un trou le jeudi. Place désormais au Golf national de Saint-Quentin-en-Yvelines, parcours de la Ryder Cup 2018 et qui accueillera pas moins de 21 joueurs français cette année. Grégory Havret et Grégory Bourdy seront bien sûr de la partie, de même que Gonnet, Jacquelin, Levet, Wattel ou Dubuisson. Les dames En tête du début à la fin, Yani Tseng s'est facilement adjugé le LPGA Championship, à Rochester dans le New Jersey, devançant au final sa première poursuivante, Morgan Pressel, de dix coups, et un trio composé de Suzann Pettersen, Cristie Kerr et Paula Creamer de onze. A 22 ans, la Taïwanaise, numéro un mondiale, est surtout devenue la plus jeune joueuse de l'histoire à remporter quatre tournois majeurs, devançant même Tiger Woods, qui avait dû attendre son 24e anniversaire avant de connaître cet honneur. Côté français, Gwladys Nocera était la seule engagée, et a complètement dilapidé ses chances de passer le cut dès le premier tour, en rendant une carte de 80, avant un 70 vendredi. "Ma journée de jeudi a été un enfer, impossible de sortir la tête de l'eau, j'ai subi le parcours et je n'ai pas su jouer mon jeu, déclarait-elle ainsi sur le site de la Fédération française. Encore une fois, je suis passée à côté d'un bel événement. C'est une énième déception." Aucun autre tournoi n'était au programme en ce week-end de Majeur.