La semaine du 12 septembre

  • A
  • A
La semaine du 12 septembre
Partagez sur :

Chaque lundi, après un week-end de tournois, retrouvez les faits marquants, de l'European Tour au circuit PGA en passant par les résultats des dames. Martin Kaymer n'est même pas parvenu à passer le cut lors de l'Open des Pays-Bas, que Simon Dyson a remporté pour la troisième fois de sa carrière. Côté français, Thomas Levet a repris tranquillement et Alexandre Kaleka a craqué. Jade Schaeffer, elle, a gagné.

Chaque lundi, après un week-end de tournois, retrouvez les faits marquants, de l'European Tour au circuit PGA en passant par les résultats des dames. Martin Kaymer n'est même pas parvenu à passer le cut lors de l'Open des Pays-Bas, que Simon Dyson a remporté pour la troisième fois de sa carrière. Côté français, Thomas Levet a repris tranquillement et Alexandre Kaleka a craqué. Jade Schaeffer, elle, a gagné. L'homme du week-end: Simon Dyson Si les Pays-Bas, un jour, avaient du mal à trouver un roi, ils pourraient appeler Simon Dyson. L'Anglais aime les contrées néerlandaises, qu'il fait régulièrement siennes puisqu'il y a remporté le tournoi national pour la troisième fois de sa carrière. Pour se convaincre du calibre de sa performance, il suffit d'observer le nom des deux autres joueurs qui ont eux aussi remporté trois fois l'Open des Pays-Bas: Severiano Ballesteros, en 1976, 1980 et 1986, et Bernhard Langer, en 1984, 1992 et 2001. "Je suis absolument ravi de voir mon nom sur ce trophée, au côté de joueurs pareils", indiquait d'ailleurs Dyson à l'issue de sa victoire, sur le site de l'European Tour. Déjà vainqueur en 2006 et 2009, le lauréat du week-end a bien mené sa barque. Après deux premiers tours en 65 et 66, l'Anglais a lâché du lest samedi en rendant une carte de 71, pour se reprendre de la plus belle des manières en concluant sur un 66. "C'est quelque chose de spécial, un rêve qui devient réalité. Chaque titre gagné est difficile, mais l'emporter trois fois, c'est un sentiment fantastique." Désormais 28e du classement mondial, Dyson s'ancre dans le top 10 européen (9e), lui qui a déjà remporté l'Open d'Irlande fin juillet. La contre-performance: Martin Kaymer Martin Kaymer est tombé de haut. L'Allemand était pourtant ravi de se rendre aux Pays-Bas, où il est détenteur du titre et se sent comme chez lui. "Je frappe très bien la balle, j'aime ce parcours de Hilversumsche, et c'est sympa parce que je peux venir ici en voiture de chez moi, disait-il ainsi lundi dernier, trois jours avant de commencer le tournoi. C'est seulement à deux heures et c'est cool d'avoir sa propre voiture." Ça n'a pourtant pas porté chance à l'ancien numéro un mondial, mais alors pas du tout. Kaymer a été incapable de franchir le cut, en se limitant à deux cartes de 74 et 69. Pas tout à fait digne d'un cador du golf mondial, qui a d'ailleurs été puni sans ménagement. Encore 3e de la hiérarchie internationale la semaine dernière, le vainqueur de l'USPGA 2010 a perdu trois places d'un coup d'un seul, dépassé simultanément par Rory McIlroy, Steve Stricker et Dustin Johnson. Pourtant, tout semblait annoncer un week-end de rêve. Vraiment... En plus de la voiture, la famille devait aussi faire le déplacement, puisque Kaymer avait évoqué la présence plus que probable de son père et de son frère. Ils y réfléchiront maintenant à deux fois. Les Français Actualité chargée pour les Français aux Pays-Bas, avec notamment le grand retour à la compétition de Thomas Levet. Le vainqueur de l'Open de France, qui s'était fracturé le péroné de la jambe droite en sautant dans le lac du Golf national pour fêter sa victoire, avait plutôt bien commencé avec deux tours en 69. Probablement à court de rythme, Levet a moins bien fini avec deux cartes de 75 et 71, mais l'essentiel était de passer le cut. L'objectif était tout autre en revanche pour Alexandre Kaleka, puisque le Français était encore 4e à l'entame du dernier tour. Las, une dernière carte de 77 a ruiné ses espoirs et le condamne à la 43e place. Régulier - pour une fois - Victor Dubuisson termine finalement meilleur Tricolore, 12e à six coups de Dyson. Benjamin Hebert termine 40e (-2) à dix longueurs de la tête, Christian Cevaer est 56e (+1). Les déceptions se poursuivent pour les deux Grégory, Havret et Bourdy, qui n'ont pas passé le cut, de même que Romain Wattel. Désormais 56e à la Race to Dubai, Havret se rapproche dangereusement de la 61e place, à partir de laquelle les joueurs ne sont plus qualifiés pour l'ultime tournoi de la saison aux Emirats arabes unis. Les dames Joli coup réussi par Jade Schaeffer, puisque la Française a remporté dimanche le Masters de République tchèque avec un total de 203 coups (69+64+70). Les joueuses tricolores ont même fait coup double, puisque Julie Greciet termine 2e à deux coups de sa compatriote. Linda Wessberg complète le podium, à trois longueurs de Schaeffer. Anne-Lise Caudal et Cassandra Kirkland complètent le joli tir groupé français, en prenant toutes les deux la 9e place à six coups de Schaeffer. Julie Maisongrosse finit 18e à huit longueurs, tandis que Joanna Klatten et Sophie Giquel-Bettan prennent la 29e place à dix coups de la tête, suivies un coup derrière par Caroline Afonso en 40e position. Lucie André, Mélodie Bourdy et Barbara Genuini n'ont pas passé le cut. Sur le circuit américain, Yani Tseng a décroché sa cinquième victoire de la saison, la 10e de sa carrière, lors de l'Open d'Arkansas. Après avoir terminé en 201 coups (-12) comme Amy Yang, la Taïwanaise a devancé son homologue nord-coréenne en play-offs. Ai Miyazato complète le podium à une longueur, alors que Gwladys Nocera, une fois de plus, n'a pas passé le cut (75+73).