La Ryder Cup, une aubaine pour la France

  • A
  • A
La Ryder Cup, une aubaine pour la France
@ REUTERS
Partagez sur :

GOLF - La France a été choisie pour organiser la Ryder Cup en 2018. Une opportunité à saisir.

La France a été choisie mardi pour accueillir en 2018 la Ryder Cup, la prestigieuse épreuve de golf par équipes. Elle oppose depuis 1922, et tous les deux ans, une équipe européenne (au départ exclusivement britannique) à une équipe américaine. Ce sera la deuxième fois seulement que la compétition sera organisée sur le continent, après 1997 (Espagne). Et pour la France, il s'agit là d'une opportunité pour faire naître un réel engouement autour de ce sport planétaire.

Une vitrine pour le pays. Si les JO d'été et la Coupe du monde de foot restent intouchables, la Ryder Cup peut légitimement prétendre au titre honorifique de troisième événement sportif le plus important au monde. La dernière édition, qui a eu lieu au pays de Galles l’an dernier, a attiré 244.000 spectateurs et touché 620 millions de foyers dans le monde. Avec cette épreuve, la France peut espérer attirer un nombre record de spectateurs sur un parcours, celui du Golf national de Saint-Quentin en Yvelines, qui peut en accueillir plus de 50.000 par jour. De nombreux touristes, notamment britanniques, devraient effectuer le déplacement lors d'une période de l'année habituellement assez calme (début octobre). Cette Ryder Cup 2018 sera également l'occasion de faire la publicité de la France dans le monde. L'an dernier, l'épreuve avait été diffusée dans 190 pays. Un drive inaugural des deux capitaines depuis le premier étage de la Tour Eiffel est d'ores et déjà prévu.

Un espoir pour la fédé. La Fédération française de golf ne compte actuellement que 410.000 licenciés, ce qui représente 0,61% de la population, quand, en Suède, ce chiffre monte à 5,8% et qu'aux Etats-Unis, ce taux atteint 9,5% ! Et l'Hexagone ne compte que 680 parcours, soit 35% de moins que la moyenne européenne rapportée au nombre d'habitants. La Ryder Cup représente en cela une formidable opportunité de développement. L'exposition médiatique va nourrir l'intérêt des Français, avec une augmentation espérée des licenciés. La Fédération française de golf, qui a géré le dossier et dont les licenciés ont payé l'organisation, à raison de 3 euros supplémentaires par an jusqu'en 2022, y voit bien évidemment un intérêt légitime. Elle espère aussi que la présence des plus grands champions européens et américains en Ile-de-France va faire naître des vocations chez les Français, jeunes ou moins jeunes. Car c'est là l'un des problèmes de la France du golf : elle souffre de l'absence d'un très grand champion. Le mieux classé des golfeurs français, Raphaël Jacquelin, n'est que 90e.

Une image du golf à changer. Pour beaucoup, en France, le golf, c'est Tiger Woods, ses trophées et ses frasques, et un sport de riches, individualiste et pratiqué par une élite. "L'objectif (avec cette Ryder Cup ndlr), c'est d'en faire un sport populaire", souligne la ministre des Sports, Chantal Jouanno, dans L'Equipe de ce mardi. La Ryder Cup a le profil pour y parvenir. Il s'agit de la plus belle épreuve par équipes, donc, avec un format particulier. Alors que les tournois fonctionnent généralement sur le principe du "stroke-play", avec un décompte des coups, la Ryder Cup fait la part belle aux duels entre deux golfeurs, ce qui permet de gagner à la fois en lisibilité et en intensité, deux qualités essentielles pour passionner et se faire déplacer les foules.

Une dynamique sur laquelle surfer. La France accueillera la Ryder Cup en 2018, deux ans seulement après le retour du golf aux Jeux olympiques d'été. Pour Jean Van de Velde, l'un des deux seuls Français à avoir déjà participé à la Ryder Cup avec Thomas Levet, "une dynamique s'enclenche". "Cela me fait dire que le golf sera le sport du XXIe siècle, qu'il va générer de plus en plus d'intérêts", considère le joueur français dans L'Equipe. Sans s'avancer outre mesure, on peut d'ores et déjà assurer que le golf sera le sport n°1 en France en 2018. Au moins pendant trois jours.