La Russie revient bronzée

  • A
  • A
La Russie revient bronzée
Partagez sur :

Eliminée en demi-finales de l'Euro 2011 par l'équipe de France il y a deux jours, la Russie ne quittera pas la Lituanie les poches vides. Les joueurs de David Blatt ont dominé la Macédoine (72-68), dimanche à Kaunas lors de la petite finale, au terme d'une rencontre restée accrochée jusqu'au bout. Andreï Kirilenko a terminé avec 18 points et sept rebonds.

Eliminée en demi-finales de l'Euro 2011 par l'équipe de France il y a deux jours, la Russie ne quittera pas la Lituanie les poches vides. Les joueurs de David Blatt ont dominé la Macédoine (72-68), dimanche à Kaunas lors de la petite finale, au terme d'une rencontre restée accrochée jusqu'au bout. Andreï Kirilenko a terminé avec 18 points et sept rebonds. La belle histoire se termine mal. Les Macédoniens, invités surprises des quarts de finale de cet Euro 2011 et auteurs d'un exploit sensationnel face à la Lituanie - qui lui ont permis d'accéder au dernier carré de la compétition - repartiront sans la moindre récompense. Elle aura tout de même le privilège de disputer, l'été prochain, l'exigent tournoi pré-olympique des Jeux de Londres en compagnie des Lituaniens et des Grecs. Mais elle aura aussi de gros regrets. Deux jours après leur défaite logique contre l'Espagne en demi-finales (80-92), les Macédoniens se sont inclinés face à la Russie (68-72) - qui avait elle été éliminée par l'équipe de France (71-79) - lors de la petite finale, disputée dimanche après-midi à Kaunas. Les 22 points et quatre rebonds du meneur américain naturalisé Bo McCalebb n'y ont rien changé, pas plus que les 16 points et quatre passes cumulés par Ilievski. Cette défaite est d'autant plus cruelle pour les joueurs de Marin Dokuzovski qu'ils ont encore fait bonne figure. Mieux, ils ont tenu tête à cette équipe russe jusqu'au bout du dernier quart-temps. Sans un tir immanquable raté sous le cercle par Stojanovski à quelques secondes du buzzer - un peu à la manière de celui loupé par le Serbe Dusko Savanovic contre les Bleus au premier tour - la Macédoine aurait peut-être même pu arracher une prolongation. Au lieu de ça, ce sont les partenaires d'Andreï Kirilenko (18 points, sept rebonds) qui l'ont donc emporté. Au forceps. Mais eux aussi devront en passer par le TPO en 2012, pour espérer voir Londres.