La Rose joue 10 sur 10

  • A
  • A
La Rose joue 10 sur 10
Partagez sur :

Pour affronter le XV de France samedi, à l'Eden Park, en quart de finale de la Coupe du monde, Martin Johnson a choisi d'aligner ses deux n°10, Jonny Wilkinson, reconduit à l'ouverture, et Toby Flood, titularisé et associé au centre au jeune Manu Tuilagi. Un trio de choix au milieu de terrain face auquel Parra, Mermoz et Rougerie auront fort à faire. Le paquet d'avants anglais enregistre les renforts du Parisien Tom Palmer et du vétéran Nick Easter, préféré à James Haskell en n°8.

Pour affronter le XV de France samedi, à l'Eden Park, en quart de finale de la Coupe du monde, Martin Johnson a choisi d'aligner ses deux n°10, Jonny Wilkinson, reconduit à l'ouverture, et Toby Flood, titularisé et associé au centre au jeune Manu Tuilagi. Un trio de choix au milieu de terrain face auquel Parra, Mermoz et Rougerie auront fort à faire. Le paquet d'avants anglais enregistre les renforts du Parisien Tom Palmer et du vétéran Nick Easter, préféré à James Haskell en n°8. Si Marc Lièvremont reconvertit ses demis en faisant de Morgan Parra son ouvreur titulaire depuis maintenant deux matches, Martin Johnson lui les empile. Le sélectionneur anglais a tranché dans le duel des ouvreurs du XV de la Rose et choisit... de ne se passer ni de Jonny Wilkinson, reconduit en tant que n°10 pour affronter le XV de France samedi, à l'Eden Park, en quarts de finale de la Coupe du monde, ni de Toby Flood, titularisé au poste de premier centre et associé à Manu Tuilagi. Une option dont Mike Tindall fait les frais, même si ce dernier déplorait ces derniers jours un hématome à la cuisse, consécutif à une béquillle. "Jonno" fait le choix d'apporter du "pied", celui de Flood, à un Jonny Wilkinson qui, une fois n'est pas coutume dans sa riche carrière, en manque cruellement depuis le début de ce tournoi. Dans le jeu comme face aux perches -45% seulement de réussite ! "Toby va nous apporter quelque chose de différent à ce poste, apprécie le sélectionneur anglais. Mais c'est surtout une combinaison excitante pour nous. Cela nous offre le jeu au pied de Toby et son jeu de passe à la fois." Pour la 8e fois associés en sélection Flood évoluant au côté de Wilkinson, à la différence de Parra en n°10, ça n'a rien de révolutionnaire. Et pour cause, « Wilko » explique comment il a découvert Flood, alors jeune collégien, de six ans son cadet, à Newcastle, où les deux hommes vont à l'époque évoluer déjà de concert sous le même maillot des Falcons. Une association qui a perduré en sélection puisque les l'un et l'autre seront associés samedi, à l'Eden Park, pour la huitième fois sous le même maillot au niveau international. Mais l'expérience n'avait plus été tentée par Johnson depuis le tournoi des Six Nations 2010, quand l'Angleterre l'avait emporté (30-17) face au pays de Galles. Les Bleus avaient déjà pu constater la valeur de cette combinaison lors de la victoire (23-14) du XV de la Rose à Paris dans le tournoi 2008. Samedi, le triangle tricolore Médard-Clerc-Palisson sait déjà qu'il verra du terrain sous les ogives des deux stratèges anglais. Au total quatre changements interviennent dans ce quinze de départ avec également les titularisations de Mark Cueto, qui supplée Delon Armitage, suspendu, mais aussi au sein du paquet d'avant de Tom Palmer, aux dépens de Courtney Lawes, et de Nick Easter en n°8 en lieu et place de James Haskell. A 33 ans, Easter incarne cette équipe d'Angleterre monolithique: "Il apporte beaucoup d'expérience à ce poste de n°8, confirme "Jonno". Il offre une certaine maîtrise sur le jeu et il est l'un des plus sérieux concurrents de James (Haskell), qui a bien joué pour nous. Mais Nick est l'homme qu'il nous faut pour débuter, avec James sur le banc." Le guerrier qu'il faut pour répondre à la promesse de l'énorme combat que voudront imposer les Bleus. "C'est marche ou crève ; c'est un quart de finale de Coupe du monde et il n'y a pas d'opportunité de se retourner, annonce encore Johnson, qui na pas oublié de se préparer un coaching des plus musclés: Nous avons cinq avants sur le banc et je crois que ce sera adapté à ce genre de match." Hartley, Corbisiero, Lawes, Shaw, Haskell et même Banahan: c'est ce qu'on appelle de l'épais... Le XV de la Rose: Foden - Ashton, Tuilagi, Flood, Cueto - (o) Wilkinson, (m) Youngs - Easter, Moody (Cap.), Croft - Palmer, Deacon - Cole, Thompson, Stevens. Remplaçants: Hartley, Corbisiero, Lawes, Shaw, Haskell, Wigglesworth, Banahan.