La Roma tient tête à la Juve

  • A
  • A
La Roma tient tête à la Juve
Partagez sur :

A la peine en Serie A, l'AS Rome s'est employée lundi soir au Stade Olympique, en clôture de la 15e journée, pour accrocher le nul face à la Juve (1-1). Dominés dans le jeu, les Giallorossi avaient pourtant réussi à ouvrir rapidement le score par De Rossi (6e) et auraient même pu l'emporter si Buffon n'avait pas stoppé le penalty de Totti (64e). Mais Chiellini (61e) a permis à la Vieille Dame, qui reprend la tête du classement, d'obtenir un point précieux.

A la peine en Serie A, l'AS Rome s'est employée lundi soir au Stade Olympique, en clôture de la 15e journée, pour accrocher le nul face à la Juve (1-1). Dominés dans le jeu, les Giallorossi avaient pourtant réussi à ouvrir rapidement le score par De Rossi (6e) et auraient même pu l'emporter si Buffon n'avait pas stoppé le penalty de Totti (64e). Mais Chiellini (61e) a permis à la Vieille Dame, qui reprend la tête du classement, d'obtenir un point précieux. Battue par l'Udinese (0-2) et la Fiorentina (0-3) lors de ses deux dernières sorties en championnat, la Roma n'en menait pas large à l'heure d'accueillir la Juventus, ce lundi soir au Stadio Olimpico, en guise de choc de la 15e journée de Serie A. Pour la presse transalpine, une contre-performance face aux Turinois aurait même pu sceller le sort de l'entraîneur espagnol du club de la Louve, Luis Enrique. Mais les Giallorossi ont trouvé les ressources pour réagir et bousculer le leader, qui a dû se contenter du point du match nul (1-1). Dans un match d'une rare intensité, les Romains démarrent pied au plancher la rencontre grâce à Daniele De Rossi. Reconverti en défenseur central pour l'occasion, en l'absence de Burdisso et Juan, et associé à un Gabriel Heinze impressionnant de combativité, l'international transalpin trouve rapidement la faille du plat du pied à la suite d'un centre de Francesco Totti et d'un dégagement raté sur sa ligne d'Arturo Vidal (1-0, 6e). Mais cette ouverture du score précoce ne masque pas la domination des Bianconeri qui se créent plusieurs occasions par l'intermédiaire d'Alessandro Matri (10e), Marcelo Estigarribia (25e) et Simone Pepe (38e), qui butent tous trois sur Maarten Stekelenburg au cours de cette première période. Totti bute sur Buffon sur penalty Au retour des vestiaires, le rythme est toujours aussi soutenu, mais les hommes d'Antonio Conte ne trouvent toujours pas la faille et il faut attendre l'heure de jeu pour voir Giorgio Chiellini reprendre victorieusement de la tête une reprise ratée d'Estigarribia (1-1, 61e). Le match s'emballe encore un peu plus et les Romains sont tout proches de reprendre l'avantage dans la foulée, suite à la faute dans la surface de Vidal sur Erik Lamela. C'était sans compter sur la parade décisive de Buffon sur le penalty tiré par son ancien coéquipier sous le maillot de la Squadra Azzurra, Francesco Totti (64e). Les deux équipes poussent toujours en fin de match mais sans réussir à faire de nouveau la différence. Consciente d'avoir échappé de peu à la défaite, malgré une prestation plutôt convaincante, la Juve se satisfait de ce point pris, qui lui permet de préserver son invincibilité (huit victoires, six nuls) et surtout de repasser en tête au classement, juste devant l'Udinese, grâce à une meilleure différence de buts. Pour sa part, la formation de Luis Enrique, qui a peut-être sauvé sa tête, remonte au neuvième rang, à douze points de son adversaire du soir.