La Roma revient en force

  • A
  • A
La Roma revient en force
@ Reuters
Partagez sur :

SERIE A - Victorieuse de l'Inter (2-1), la Louve s'est relancée dans la course au titre.

SERIE A - Victorieuse de l'Inter (2-1), la Louve s'est relancée dans la course au titre. 14 points. Voilà l'écart qui séparait la Roma de l'Inter à l'issue de la 12e journée. Dix-neuf matches plus tard, à sept journées du dénouement de la Serie A, Giallorossi et Nerazzuri ne sont plus séparés que d'une toute petite longueur. Et les Romains n'ont pas volé ce resserrement en tête, acquis de haute lutte dans un duel au sommet au stadio Olimpico, face aux quadruples champions en titre. Assez largement dominatrice dès les premières minutes, la Roma a tout de même besoin d'un petit coup de pouce de la défense intériste pour matérialiser son emprise au tableau d'affichage. Julio César se troue à la réception d'un coup franc dévié par Burdisso, et Samuel non moins surpris rend le ballon directement dans les pieds de De Rossi, qui n'a plus qu'à pousser au fond à un mètre de la ligne (1-0, 17e). Dès lors, les Romains sont incandescents et manquent à plusieurs reprises d'aggraver la marque dans un Stadio Olimpico électrique. Après une première période qui a offert l'un des plus beaux spectacles de la Serie A cette saison, le choc continue de tenir ses promesses au retour des vestiaires. L'Inter poursuit sur sa lancée et Milito frappe l'équerre en angle fermé (49e). Toujours très déterminés en contre et portés par un public incroyablement puissant, les Romains se font tout de même rejoindre logiquement par Milito, qui jaillit à l'entrée des six mètres sur un centre en retrait de Sneijder (1-1, 66e). Un but qui n'aurait toutefois pas dû être accordé, Pandev étant hors-jeu sur une première passe de Sneijder quelques secondes avant le but... L'AC Milan accroché par la Lazio De quoi motiver encore un peu plus les hommes de Mancini, qui ne vont pas tarder à redonner un coup de fouet au stadio Olimpico... Toni, complètement lâché par Samuel au point de pénalty, a tout le temps de contrôler et d'ajuster Julio Cesar en pivot, après une volée ratée de Vucinic (2-1, 73e). Comme un ultime signe du destin, Milito fracasse de demi-volée le poteau droit de Julio Sergio, dans les dernières secondes du temps additionnel sur une remise de la tête de Chivu (90e+5). Sans Totti, entré en jeu à la 86e minute, ni Mexès resté sur le banc, mais avec Ménez titulaire et plutôt remuant, la Roma bouleverse donc à nouveau la Serie A. De son côté, l'AC Milan a été tenu en échec par la Lazio dimanche (1-1), le Suisse Stephan Lichtsteiner ayant répondu à l'ouverture du score de Marco Borriello. Les Rossoneri restent ainsi à deux longueurs de la Roma, alors que les Laziale se donnent un peu d'air avec cinq points d'avance sur le premier relégable, l'Atalanta Bergame.