La Roma à sa main

  • A
  • A
La Roma à sa main
Partagez sur :

Mal en point en Serie A avant cette rencontre, la Roma s'est sous doute un peu réconciliée avec ses supporters, dimanche, en remportant le derby romain face à la Lazio (2-0). Grâce à deux penalties signés Borriello et Vucinic, les coéquipiers de Philippe Mexès se relancent quelque peu, tandis que leurs adversaires du jour, qui subissent leur première défaite depuis le mois d'août, restent leaders. Derrière, l'AC Milan prend la deuxième place.

Mal en point en Serie A avant cette rencontre, la Roma s'est sous doute un peu réconciliée avec ses supporters, dimanche, en remportant le derby romain face à la Lazio (2-0). Grâce à deux penalties signés Borriello et Vucinic, les coéquipiers de Philippe Mexès se relancent quelque peu, tandis que leurs adversaires du jour, qui subissent leur première défaite depuis le mois d'août, restent leaders. Derrière, l'AC Milan prend la deuxième place. La Roma avait besoin de ça. Auteurs d'un début de saison à la limite du catastrophique, les joueurs de la Louve ont sans doute regagné un peu de crédit auprès de leurs supporters en remportant le derby romain, dimanche, dans le cadre de la dixième journée de Serie A. Une victoire qui plus est face à une Lazio invaincue depuis huit matches, et leader au classement. Dans une partie longtemps fermée, c'est un penalty (mal) tiré (mais réussi) par Borriello qui a permis à la troupe de Claudio Ranieri de prendre les rênes de la rencontre, pour ne plus jamais les lâcher. Avant cela, la Roma avait dominé une première période plutôt cadenassée. Face à une défense laziale bien organisée, Ménez et Vucinic sont ainsi les principaux détonateurs des Giallorossi. Pas assez toutefois pour inquiéter Muslera, hormis sur cette frappe de Perrotta, qui rase le poteau (27e). Dans le camp d'en face, la Lazio joue plutôt le contre, mais Hernanes, bien servi par Radu de la gauche, ne cadre pas sa reprise (22e). La Louve subit ensuite un coup dur puisque son milieu offensif français, apparemment touché, laisse sa place à Greco. Ce dernier croit même ouvrir le score quelques secondes plus tard, mais Borriello, auteur de la passe, est signalé hors-jeu (45e+2). Un penalty oublié pour la Lazio Au retour sur le pré, ce sont les joueurs d'Edoardo Reja qui prennent les choses en main, sans toutefois se créer de grosses occasions. Le penalty de Borriello suite à une main de Lichtsteiner(1-0, 51e) a ensuite le mérite de débrider un peu la partie, et oblige les Biancocelesti à se livrer un peu plus. Mais Hernanes, l'une des révélations de ce début de saison en Serie A, bute sur un bon Julio Cesar (65e). Dans une fin de match engagée, la Roma se procure ensuite une belle occasion avec cette frappe de Simplicio repoussée par la barre (77e). C'est le moment choisi par M. Morganti, l'arbitre de la rencontre, pour mettre son grain de sel, en oubliant de siffler une grosse faute de Riise sur Mauri dans la surface (78e). Un oubli coupable synonyme, au final, de défaite puisque, quelques minutes plus tard Dias crochète Julio Baptista dans la surface et n'offre le deuxième but à Vucinic (2-0, 87e). Furieux, les coéquipiers de Zarate ne parviendront pas à traduire leur frustration sur le terrain, pour finalement s'incliner pour la première fois depuis le 28 août dernier. Un revers qui n'empêche pas la Lazio de continuer à truster la première place du classement, même si le matelas s'est réduit de trois points. L'AC Milan, nouveau dauphin après sa victoire à Bari avec notamment un but de Flamini (3-2), compte en effet deux points de retard. La Juventus, qui a battu Cesena (3-1), est toujours au pied du podium, à quatre points du leader. Parmi les autres matches, on pourra noter la victoire de Naples sur Parme (2-0), et le match nul de la Samp', accrochée par Catane (0-0).