La Roja tombe à Wembley

  • A
  • A
La Roja tombe à Wembley
Partagez sur :

Déjà battue voilà trois mois en Italie (2-1), l'Espagne s'est inclinée en Angleterre, samedi soir, en match amical (1-0). La Roja a cédé sur un but opportuniste de Lampard, après avoir dominé l'essentiel des débats face à une Albion en mal d'arguments offensifs. Preuve que les champions du monde et d'Europe en titre sont humains...

Déjà battue voilà trois mois en Italie (2-1), l'Espagne s'est inclinée en Angleterre, samedi soir, en match amical (1-0). La Roja a cédé sur un but opportuniste de Lampard, après avoir dominé l'essentiel des débats face à une Albion en mal d'arguments offensifs. Preuve que les champions du monde et d'Europe en titre sont humains... Si la Furia rafle tout ces dernières années lorsqu'il s'agit de garnir sa vitrine, en amical, la sélection rouge a des absences. En août dernier, l'Italie en avait été le témoin privilégié, victorieuse 2-1 sur ses terres. Et il y a un an tout juste, c'est le Portugal qui à Lisbonne s'en était donné à coeur-joie face aux champions du monde (4-0), quelques temps après l'Argentine (4-1). Car l'Espagne de Vicente Del Bosque aime à se tester dans les matches sans enjeu, s'essayant à différentes configurations qui ne sont pas toujours pour la flatter. Ce samedi à Wembley, les Ibères sont restés sobres, pratiquant le jeu léché qui leur va si bien et confisquant le ballon à leurs hôtes. Seulement c'est une Albion réaliste qui les a reçus dans le temple londonien. Une sélection aux Trois Lions en mal évident de repères offensifs, car orpheline d'un Rooney non retenu par Fabio Capello - suspension future oblige - mais diablement efficace. Une occasion véritable a ainsi suffi aux Anglais pour faire la différence. Un coup franc de Milner coupé par la tête de Bent, repoussé par le poteau de Reina et expédié dans les filets par un opportuniste Lampard, capitaine d'un soir tandis que Terry rongeait son frein sur le banc (1-0, 49e). Ni la présence au coup d'envoi du carré magique Villa-Silva-Xavi-Iniesta - le premier touchera pourtant du bois d'un magnifique reprise fouettée en seconde période (72e) - ni les entrées en jeu successives des Fabregas, Mata, Torres ou Cazorla n'y auront fait. L'Espagne concède en Angleterre sa deuxième défaite de l'année. Alors que les Walcott et consorts peuvent se targuer de finir 2011 invaincus, leur dernier revers en date remontant à la visite de l'équipe de France à Wembley (1-2). La seule déconvenue enregistrée par les Anglais chez eux ces quatre dernières années.