La revanche de Cunego ?

  • A
  • A
La revanche de Cunego ?
Partagez sur :

Cinquième de l'Amstel Gold Race dimanche alors qu'il visait un deuxième succès consécutif après sa victoire en 2008, Damiano Cunego compte se rattraper sur la Flèche Wallonne disputée mercredi. Troisième de l'épreuve la saison dernière, l'Italien de la Lampre espère bien accrocher la classique belge à son palmarès.

Cinquième de l'Amstel Gold Race dimanche alors qu'il visait un deuxième succès consécutif après sa victoire en 2008, Damiano Cunego compte se rattraper sur la Flèche Wallonne disputée mercredi. Troisième de l'épreuve la saison dernière, l'Italien de la Lampre espère bien accrocher la classique belge à son palmarès. Aux pieds du mur de Huy, les coureurs les mieux placés savent que tout va se jouer dans les prochaines minutes. La dernière ascension de la Flèche Wallonne offre aux principaux favoris une explication où seuls les plus costauds peuvent tirer leur épingle du jeu. Avec une pente moyenne de 13% sur 1 300 m et un passage, la fameuse "Chicane", à 26%, le mur de Huy est le véritable juge de paix de la classique ardennaise, comme le mur de Grammont sur le Tour des Flandres ou le Cauberg sur l'Amstel Gold Race.L'an dernier, Kim Kirchen s'était montré le plus fort dans le final pour remporter une de ses plus belles victoires. Cette année encore, le coureur de la Columbia a endossé le costume de favori, en raison de ses qualités de puncheur. Pour réaliser la passe de deux, le Luxembourgeois devra se méfier de Cadel Evans, deuxième à Huy en 2008, qui n'a levé les bras sur la ligne d'arrivée qu'une seule fois cette saison lors de la Semaine Internationale Coppi et Bartali. Autres sérieux prétendants à surveiller, l'Italien Damiano Cunego, cinquième de l'Amstel Gold Race le week-end dernier, et Alejandro Valverde, vainqueur de la Flèche Wallonne en 2006.Côté Tricolore, Jérôme Pineau aura une belle carte à jouer. Protégé par l'équipe Quick Step, le Normand pourrait avoir les jambes pour créer la surprise et succéder au palmarès à Laurent Jalabert, dernier vainqueur français en 1995 et 1997. Avec Liège-Bastogne-Liège en ligne de mire, la semaine s'annonce intense pour les coureurs, avant d'aborder la préparation pour le Tour d'Italie.