La revanche d'une blonde ?

  • A
  • A
La revanche d'une blonde ?
Partagez sur :

Sept ans après son premier titre en Grand Chelem à Wimbledon, Maria Sharapova retrouve la finale à Londres. La Russe, gênée par une grave blessure à l'épaule pendant près de deux ans, a l'occasion de décrocher un quatrième couronne en Majeur, la première depuis l'Open d'Australie 2008. Mais son adversaire, Petra Kvitova, a de sérieux atouts à faire valoir.

Sept ans après son premier titre en Grand Chelem à Wimbledon, Maria Sharapova retrouve la finale à Londres. La Russe, gênée par une grave blessure à l'épaule pendant près de deux ans, a l'occasion de décrocher un quatrième couronne en Majeur, la première depuis l'Open d'Australie 2008. Mais son adversaire, Petra Kvitova, a de sérieux atouts à faire valoir. C'est une finale inédite dans le tableau dames de Wimbledon entre Maria Sharapova et Petra Kvitova. Révélée il y a un an à Londres après sa place de demi-finaliste, la Tchèque joue à 21 ans sa première finale dans un tournoi du Grand Chelem, tandis que la Russe atteint ce stade de la compétition pour la quatrième fois de sa carrière. Elle a surtout l'occasion de décrocher un deuxième sacre sur le gazon anglais, sept ans après le premier de ses trois titres majeurs (Wimbledon 2004, US Open 2006 et Open d'Australie 2008). Seules deux joueuses ont brisé l'hégémonie des soeurs Williams depuis 2000, Sharapova en fait partie, Amélie Mauresmo aussi (sacrée en 2006). Elle a donc la faveur des pronostics. Mais l'impression laissée par Kvitova depuis le début de la quinzaine londonienne en fait une prétendante plus que sérieuse. Sur la route de la finale, la n°8 mondiale n'a abandonné que deux sets, contre Tsvetana Pironkova en quarts et Victoria Azarenka en demie. Sharapova, elle, a fait encore mieux en ne lâchant aucune manche, même si elle n'a affronté aucune joueuse du top 10. Au rayon des confrontations entre les deux joueuses, la Russe a remporté leur seule rencontre en demi-finales à Memphis en 2010, sur surface dure. La série en cours, sur laquelle surfe l'ancienne n°1 mondiale, forte de 16 victoires lors de ses 17 derniers matches (défaite contre Na Li en demie à Roland-Garros), confirme encore son statut de favori. Mais Sharapova se méfie de son adversaire. "Ce sera un match compliqué, d'abord parce que c'est une très bonne joueuse sur gazon, a-t-elle expliqué sur le site de la WTA. Elle l'a prouvé l'an dernier en atteignant les demi-finales. Et c'est aussi une gauchère, ce qui est difficile à jouer sur gazon. Elle utilise aussi très bien son service." Un secteur de jeu dans lequel la Russe devra s'améliorer par rapport à sa prestation face à Sabine Lisicki jeudi (13 double fautes). En cas de victoire samedi, elle grimperait à la troisième place mondiale.