La réponse de Tamgho

  • A
  • A
La réponse de Tamgho
Partagez sur :

Au lendemain de son relatif échec à la longueur, Teddy Tamgho a frappé très fort dimanche lors des Championnats d'Europe en salle en retombant à 17,92 mètres, nouveau record du monde du triple saut à la clé. Sur 60 mètres, Christophe Lemaitre prend le bronze derrière Francis Obikwelu, champion d'Europe, et Dwain Chambers. Une déception qui ne doit pas faire oublier que les athlètes français ont brillé à domicile.

Au lendemain de son relatif échec à la longueur, Teddy Tamgho a frappé très fort dimanche lors des Championnats d'Europe en salle en retombant à 17,92 mètres, nouveau record du monde du triple saut à la clé. Sur 60 mètres, Christophe Lemaitre prend le bronze derrière Francis Obikwelu, champion d'Europe, et Dwain Chambers. Une déception qui ne doit pas faire oublier que les athlètes français ont brillé à domicile. Teddy Tamgho a remis les pendules à l'heure. Au lendemain d'un concours de saut terminé à la plus mauvaise place, la quatrième, le Parisien a répondu en grand champion sur sa discipline fétiche, le triple saut. Dès sa deuxième tentative, et avant de remettre le couvert sur son quatrième essai, l'athlète âgé de 21 ans a frappé un énorme coup en améliorant d'un centimètre son propre record du monde, retombant à 17,92 mètres. "Demain sera un autre jour et je ne pense vraiment pas que cette quatrième place va me freiner", avait prévenu samedi le sociétaire du CA Montreuil 93. Des propos pleins de justesse au vu de la performance réalisée par celui qui avait bondi à 17,91 mètres lors des Championnats de France, le 20 février dernier, à Aubière. La marque est donc améliorée d'un centimètre, elles est également synonyme de titre continental, un an après une médaille d'or mondiale décrochée à Doha et six mois après des Championnats d'Europe terminés sur la troisième marche du podium à Barcelone. Une cité catalane où Christophe Lemaitre avait brillé en raflant trois fois la mise. Ce dimanche, le sprinteur d'Aix-les-Bains s'est contenté d'une breloque en bronze (6"58), son départ s'étant avéré trop lent pour faire la différence sur un 60 mètres remporté par le Portugais Francis Obikwelu (6"53), le Britannique Dwain Chambers terminant dans son sillage (6"54). Autre médaillé de Barcelone, Martial Mbandjock a lui pris la cinquième place en 6"61. 11 médailles pour la France Après l'or et le bronze, la délégation tricolore a complété sa collection de médailles en obtenant l'argent par l'intermédiaire de Nadir El Fassi, vice-champion d'Europe d'heptathlon. Présent sur la troisième marche du podium provisoire après quatre épreuves, le Perpignanais âgé de 27 ans a profité d'une fin de concours optimale et d'une victoire sur 1000 mètres pour décrocher la deuxième place avec 6237 points, derrière le Biélorusse Andrei Krauchanka (6282 pts). "Vice-champion d'Europe, ce n'est pas rien. Je suis super content. En plus, je bats six records personnels sur sept épreuves", a confié celui qui a décroché à Paris sa première médaille dans une grande compétition internationale. Un rendez-vous dans la capitale qui n'a pas manqué de combler le public de Bercy, gâté jusqu'au bout avec le titre décroché par le relais masculin sur 4x400 mètres. Au lendemain de son sacre individuel sur le double tour de piste, Leslie Djhone a parfaitement joué son rôle de locomotive en signant une remontée fantastique, utile pour permettre à Marc Macedot, Mamoudou Elimane Hanne et Yoan Décimus d'obtenir l'or. Le relais féminin n'a pas été en reste, Muriel Hurtis, Laëtitia Denis, Marie Gayot et Floria Guei terminant troisièmes, derrière la Russie et la Grande-Bretagne, pour offrir une onzième médaille (5 en or, 4 en argent et 2 en bronze) à l'athlétisme français, plus que jamais en forme sur ses terres, en atteste le rang de deuxième puissance continentale de la France, seulement devancée par la Russie (15 médailles) lors de ces Championnats.