La rencontre Sarkozy-Henry fait débat

  • A
  • A
La rencontre Sarkozy-Henry fait débat
@ Reuters
Partagez sur :

En cette journée de manifestations, syndicats et opposition ont tancé la rencontre Henry-Sarkozy.

En cette journée de manifestations, syndicats et opposition ont tancé la visite de Thierry Henry à l'Elysée.Le secrétaire général de la CGT, Bernard Thibault, a fait dans l'ironie. "Dès lors que 23 grévistes (les joueurs de l'équipe de France de football, ndlr) parviennent à modifier l'agenda du président de la République, assez naturellement, on pourrait penser que les responsables syndicaux puissent être reçus".Son homologue de la CFDT, François Chérèque, s'est montré plus dur. "Le président de la République peut dormir tranquille, il y a plusieurs millions de personnes dans la rue aujourd'hui, il y a des millions de chômeurs, on a des problèmes de pouvoir d'achat et lui passe son temps à écouter les états d'âmes d'un footballeur qui gagne 15 millions par an."Ecoutez François Chérèque au micro de Fabien Cazeaux :Les politiques ont également raillé cette entrevue Henry-Sarkozy, à commencer par la Première secrétaire du PS, Martine Aubry. "Aujourd'hui, il aurait mieux fait de recevoir les organisations syndicales et même l'opposition", a-t-elle souligné.Ecoutez Martine Aubry au micro de Lionel Gougelot :Le porte-parole du NPA, Olivier Besancenot, a, lui, estimé que "la vie quotidienne de millions de personnes dans ce pays, leurs problèmes, ce n'est pas (Jean-Pierre) Escalettes ni (Raymond) Domenech, c'est quand même Sarkozy et sa politique".Enfin, la secrétaire nationale des Verts, Cécile Duflot, a, elle, déploré qu'"en transformant notre équipe nationale de football en affaire d'Etat, le président se garde bien d'imaginer les mesures réellement salutaires pour le pays".