La renaissance de Fabiano

  • A
  • A
La renaissance de Fabiano
Partagez sur :

Séville va mieux. Après un mois de décembre horrible, le club andalou a repassé la marche avant en ce début de mois de janvier. En championnat mais également en Coupe du Roi en éliminant Malaga puis Villarreal. Séville joue de nouveau bien, marque beaucoup et les performances en hausse de Luis Fabiano n'y sont pas pour rien. Ça tombe bien, c'est le Real qui se présente mercredi à Sanchez Pizjuan.

Séville va mieux. Après un mois de décembre horrible, le club andalou a repassé la marche avant en ce début de mois de janvier. En championnat mais également en Coupe du Roi en éliminant Malaga puis Villarreal. Séville joue de nouveau bien, marque beaucoup et les performances en hausse de Luis Fabiano n'y sont pas pour rien. Ça tombe bien, c'est le Real qui se présente mercredi à Sanchez Pizjuan. Une saison en dents de scie. Maudite inconstance qui aurait eu raison des ambitions de beaucoup de clubs. Pas Séville qui s'accroche, au point de revivre en championnat en compilant neuf points sur 12 au mois de janvier, bonne passe à laquelle s'ajoutent trois succès en Coupe, toujours en ce début 2011, pour éliminer Malaga puis Villarreal avec, au passage neuf buts inscrits, et le droit de défier le Real Madrid en demi-finale de la Coupe du Roi. Séville revit et ne compte certainement pas courber l'échine devant les Merengue. Frédéric Kanoute estime ainsi "ne pas voir beaucoup de différences entre le Real Madrid et Séville, surtout en Coupe." De fait, sur la forme actuelle, les Madrilènes marquent le pas en terme de jeu tandis que Séville a retrouvé toutes ses vertus offensives. De là à faire des Andalous les favoris de cette double confrontation, il y a encore une petite marge que seuls les Sevillans veulent bien franchir. Si la confiance est revenue c'est aussi parce que les attaquants ont retrouvé le chemin des buts, à commencer par Luis Fabiano, auteur de son 100e but sous le maillot de Séville en janvier puis d'un triplé devant Levante le week-end dernier. Luis Fabiano est de retour ! Un Luis Fabiano dont les performances collent parfaitement avec celles de son club. A peine rentré de la Coupe du monde en Afrique du Sud, le Brésilien négocie son départ du sud de l'Espagne. L'Olympique de Marseille semble l'équipe la mieux placée mais les négociations n'aboutissent pas. Une préparation tronquée, des pépins physiques, le moral au fond du trou et l'attaquant démarre bien mal sa saison. Mais petit à petit, Luis Fabiano a retrouvé toutes ses sensations. Et si la presse italienne l'envoie du côté de la Juve en cette période de transfert, cette fois, cela n'a pas rien modifié à son rendement. Et finalement, huit buts en Liga en 14 matches (10 titularisations), on a vraiment connu pire comme rendement. "On a eu une période négative mais on gagne de nouveau. Il reste du travail, on doit améliorer certaines choses mais Séville revient petit à petit. L'année 2011 commence bien. Il faut continuer ainsi", estime ainsi, dans les colonnes de AS, un Luis Fabiano qui se verrait bien confirmer ce bon début d'année face au Real Madrid.