La renaissance de Chantôme

  • A
  • A
La renaissance de Chantôme
Partagez sur :

Sur le départ cet été, Clément Chantôme a profité de la blessure de Mathieu Bodmer fin août pour convaincre son entraîneur Antoine Kombouaré de lui offrir du temps de jeu. Depuis, le PSG ne perd plus et le milieu de 23 ans fait même la différence, comme jeudi à Dortmund en Ligue Europa (1-1). Sera-t-il encore décisif dimanche face à Auxerre, lors de la 10e journée de Ligue 1 ?

Sur le départ cet été, Clément Chantôme a profité de la blessure de Mathieu Bodmer fin août pour convaincre son entraîneur Antoine Kombouaré de lui offrir du temps de jeu. Depuis, le PSG ne perd plus et le milieu de 23 ans fait même la différence, comme jeudi à Dortmund en Ligue Europa (1-1). Sera-t-il encore décisif dimanche face à Auxerre, lors de la 10e journée de Ligue 1 ? Antoine Kombouaré ne comptait pas vraiment sur lui. Déjà barré par le duo Claude Makelele-Jérémy Clément lors des deux dernières saisons, Clément Chantôme avait vu débarquer cet été au PSG Mathieu Bodmer, chargé d'occuper le poste de milieu relayeur. Un rude coup pour le jeune joueur de 23 ans, qui, après avoir tout de même participé à au moins vingt matches de Ligue 1 par saison depuis ses débuts en 2006, risquait de voir son temps de jeu diminuer encore un peu plus. Du coup, son nom a été cité un peu partout lors du mercato, aussi bien en France (Monaco, Auxerre, Nancy, Toulouse) qu'à l'étranger (Arsenal). Mais le natif de Sens, dont le contrat se termine en juin 2012, a finalement décidé de rester au sein de son club formateur. Bien lui en a pris puisqu'il est aujourd'hui un pion essentiel dans la réussite actuelle des hommes de Kombouaré. Profitant de la blessure de Bodmer au mollet fin août, Chantôme a fait son retour face à Arles-Avignon (4-0), lors de la 5e journée, et depuis le PSG ne perd plus. Le club de la capitale reste en effet sur une série de huit matches sans défaite. Mieux, les Parisiens n'ont pas encaissé de buts durant sept rencontres (cinq de Ligue 1 et 2 de Ligue Europa) avant de céder jeudi face à Dortmund (1-1). Titulaire lors de ses sept matches, avec soit Makelele ou Clément à ses côtés, l'ancien international espoirs, il compte six sélections avec les Bleuets, avait débuté sur le banc sur la pelouse du Borussia, mais son entrée en fin de match a été décisive. Profitant d'un bon centre en retrait de Guillaume Hoarau, il a en effet égalisé d'une frappe puissante aux six mètres (87e), seulement cinq minutes à peine après être entré en jeu à la place de Nenê. Complémentaire avec Makelele ou Clément "C'était important de marquer afin de pouvoir arracher ce nul, car il fallait surtout ne pas perdre afin de ne pas entamer nos chances de qualifications. C'est chose faite. Je suis très content ce soir. On reste sur une belle série, il fallait continuer ainsi. On a de la réussite en ce moment, il faut en profiter. On a montré qu'on était vraiment solide cette saison", a confié, au Parisien, le héros de la soirée. Ménagé par son entraîneur pour cette rencontre, Chantôme devrait retrouver une place de titulaire dimanche face à Auxerre, à l'occasion de la 10e journée de Ligue 1, au détriment d'un Bodmer, apparu trop juste en Allemagne pour son retour. Il sera associé à Claude Makelele, de retour après avoir purgé son match de suspension face à Toulouse (2-0), et avec qui il forme un duo très complémentaire. Tout en soutenant son capitaine dans les tâches défensives, celui qui compte une Coupe de la Ligue (2008) et une Coupe de France (2010) à son palmarès fait preuve d'un tempérament plus offensif que Jérémy Clément. Parfois jugé trop frêle en dépit de qualités techniques indéniables, Clément Chantôme a montré qu'il avait les épaules pour s'imposer en tant que titulaire, au sein d'une équipe du PSG bien partie pour jouer les premiers rôles cette saison. A lui de prouver dès dimanche au Parc face à l'AJA, qu'il est capable de poursuivre sur sa lancée.