La réaction de la Juve

  • A
  • A
La réaction de la Juve
@ Reuters
Partagez sur :

SERIE A - Sans victoire depuis le début de la saison, la Juve a cartonné l'Udinese (4-0).

Serie A - Sans victoire depuis le début de la saison, la Juve a cartonné l'Udinese (4-0). En quête d'un nouveau départ après une saison très décevante conclue à une peu reluisante septième place et un début d'exercice 2010-2011 difficile (une défaite face à Bari 0-1 et un nul face à la Sampdoria 3-3), la Juventus tient peut-être enfin son match référence. Opposés dimanche à l'Udinese, il est vrai lanterne rouge du classement avant cette 3e journée de Serie A, les Turinois ont marqué les esprits en l'emportant facilement (4-0). Après l'ouverture du score du défenseur Leonardo Bonucci, suite à un coup franc d'Alessandro Del Piero mal dégagé par la défense adverse (1-0, 18e), Fabio Quagliarella (2-0, 24e) a rapidement doublé la mise face à son ancien club. Claudio Marchisio juste avant le repos (3-0, 43e) et Vincenzo Iaquinta (4-0, 77e), entré en début de seconde période à la place de Del Piero, ont donné plus d'ampleur au succès piémontais. Du coup, les hommes de Luigi Del Neri, quinzièmes au classement avant la rencontre, remontent provisoirement à la huitième place, à trois points de la tête du classement. Doublé d'Eto'o pour l'Inter Un fauteuil de leader occupé par le surprenant promu Cesena, qui, après avoir accroché l'AS Rome (0-0) et battu l'AC Milan (2-0), a signé un précieux succès face à Lecce (1-0), grâce à un but de Bogdani (55e). Une performance d'autant plus remarquable que les troupes de Massimo Ficcadenti évoluaient à dix depuis la 38e minute et l'expulsion de Giuseppe Colucci. Dans le camp d'en face, Munari a également écopé d'un carton rouge en fin de match (80e). Quintuple champion en titre, l'Inter compte le même nombre de points que le leader, mais avec une moins bonne différence de buts. Menés sur la pelouse de Cagliari suite à l'ouverture du score du Slovène Josip Ilicic, les Nerazzurri ont dû leur salut à Samuel Eto'o, qui, après avoir déjà marqué cette semaine en Ligue des champions face à Twente (2-2), a inscrit un doublé (62e et 68e). La galère continue en revanche pour l'AS Rome, qui, dans la foulée de la déroute subie à Cagliari (1-5), a été rejointe sur le fil par Bologne au Stadio Olimpico (2-2). Alors que les Giallorossi menaient de deux buts suite à l'ouverture du score précoce de Marco Borriello (8e) et au but contre son camp de Rubin (59e), Marco Di Vaio a offert un point à son équipe en inscrivant un doublé en fin de match (77e et 90e). Du coup, la Louve occupe une très inquiétante 17e place. Un début de saison catastrophique qui pourrait coûter sa place à l'entraîneur Claudio Ranieri.