La RB7 a de qui tenir

  • A
  • A
La RB7 a de qui tenir
Partagez sur :

A l'instar des nouvelles Mercedes, Williams et Toro Rosso, la dernière née de chez Red Bull a été présentée ce mardi matin à Valence, en marge des premiers essais officiels de la saison 2011. Si l'on peut déceler ici et là quelques évolutions sur son châssis, la belle demeure fidèle à son aînée. On ne change pas une équipe, et à plus forte raison une voiture, qui gagnent...

A l'instar des nouvelles Mercedes, Williams et Toro Rosso, la dernière née de chez Red Bull a été présentée ce mardi matin à Valence, en marge des premiers essais officiels de la saison 2011. Si l'on peut déceler ici et là quelques évolutions sur son châssis, la belle demeure fidèle à son aînée. On ne change pas une équipe, et à plus forte raison une voiture, qui gagnent... La livrée est pour beaucoup dans le sentiment d'évolution que peut laisser une nouvelle monoplace à l'issue de sa présentation. Celle des Red Bull n'a que peu changé depuis 2005. Aussi a-t-on l'impression chaque année de redécouvrir la voiture que l'on a quittée quelques mois auparavant. La RB7 ne fait pas exception mais la règle est bel et bien confirmée. Parée de ses couleurs habituelles, la belle dévoilée ce mardi matin dans les paddocks du circuit Ricardo Tormo de Valence ne renie rien de ses origines. Pas dans la forme en tout cas. Sur le fond, et dans le détail, le travail de l'équipe d'Adrian Newey demeure cependant perceptible. Avec son museau et son capot moteur juchés plus haut que sur la RB6 - une caractéristique également observée sur la MGP W02 de Mercedes - la nouvelle Red Bull, plus fine globalement que son aînée, se veut paradoxalement plus imposante et ce, malgré un aileron arrière étonnamment compact. Le fameux aileron de requin propre à l'écurie de Milton Keynes étant lui conservé et le controversé Kers faisant son grand retour. Attendue ce mardi en piste, aux mains expertes du champion du monde en titre Sebastian Vettel, la RB7 pourra alors s'étalonner face à la MGP W02 de Nico Rosberg et Michael Schumacher, également dévoilée ce mardi matin. Son but ? Faire aussi bien qu'une RB6 qui l'an dernier avait remporté 9 Grands Prix et coiffé 15 pole positions - sur 19 possibles - voire mieux... "Je pense que vous pouvez toujours vous améliorer dans tous les domaines", confiait ainsi Christian Horner il y a quelques jours. "Selon moi, notre fiabilité en 2010 a été bonne, bien que de toute évidence nous ayons eu quelques problèmes de moteur que Renault a résolus en travaillant dur. Je pense que nous étions l'une des équipes les plus fiables au niveau du châssis l'an dernier, mais il est toujours important d'essayer d'atteindre 100% de fiabilité, dixit le directeur de Red Bull Racing. Je pense que les changements auront certainement un impact. Nous avons eu le Kers en 2009 et il fait son retour pour 2011. Le double-diffuseur a lui disparu. C'est un défi intéressant." Gageons que la concurrence ait été aussi perfectionniste...