La première de l'OL

  • A
  • A
La première de l'OL
Partagez sur :

Pour son cinquième et dernier match amical avant la reprise, Lyon a décroché un premier succès. Face à Porto, dimanche, les Lyonnais ont en effet commencé par souffrir, avant de marquer le but de la victoire en fin de rencontre, par l'intermédiaire de Michel Bastos. Une bonne nouvelle à six jours du premier match de Ligue 1, prévu à Nice.

Pour son cinquième et dernier match amical avant la reprise, Lyon a décroché un premier succès. Face à Porto, dimanche, les Lyonnais ont en effet commencé par souffrir, avant de marquer le but de la victoire en fin de rencontre, par l'intermédiaire de Michel Bastos. Une bonne nouvelle à six jours du premier match de Ligue 1, prévu à Nice. Lyon n'a pas courbé l'échine. Alors qu'il restait sur quatre matches sans victoire, l'Olympique Lyonnais boucle sa préparation estivale par une victoire, dimanche, face à Porto (2-1). Sans être flamboyants, les Rhodaniens ont su faire preuve de caractère, pour mieux contrer une équipe portugaise supérieure techniquement, notamment en première période. "J'ai beaucoup aimé l'abnégation et l'implication de mes joueurs, confirme Rémi Garde, au micro de Canal +. On est encore perfectible, notamment sur notre première période, mais j'ai aimé la réaction". Il est vrai que la première période a été bien compliquée pour les Lyonnais, dominés par une belle équipe de Porto. Si Lisandro Lopez ouvre rapidement le score (1-0, 6e), Ruben remet bien vite les compteurs à zéro, suite à un bon travail de Cleber sur le côté gauche (1-1, 8e). Un côté gauche, Cissokho en tête, qui souffre le martyr, notamment face à Hulk. Reste que dans le but, Rémy Vercoutre veille au grain, et le score n'évolue pas. "On savait que ce n'était pas des peintres on a été servi, souffle le portier à la pause, lui qui a remplacé au pied levé un Lloris souffrant. Le gamin reprendra sa place samedi ! Moi je prends du plaisir en attendant !". Gomis: "On est des compétiteurs" Reste que sans lui, l'addition aurait pu être bien plus salée. "On est trop bas pour garder le ballon, et dès qu'on le récupère, on le rend assez vite", confirme, lucide, Michel Bastos au retour des vestiaires. Conscient de leurs manques, les coéquipiers de Cris reviennent donc sur la pelouse avec une plus grosse implication. Et si le rythme baisse un peu, notamment lorsque Vitor Pereira décide de faire tourner son effectif, Lyon parvient à regarder son adversaire dans les yeux, pour mieux faire la différence en fin de rencontre, sur une réalisation de Bastos (2-1, 81e), après une période pauvre en occasions. Sans forcément convaincre sur le plan du jeu, Lyon a en tout cas prouvé qu'il faudrait compter sur lui, cette saison, en Ligue 1. "On est des compétiteurs. On a à coeur de faire un bon championnat, prévient Bafé Gomis, toujours au micro de la chaîne cryptée. Le fait de se qualifier pour la Ligue des champions est vital pour un club comme l'OL. On est motivé pour cet objectif". A six jours de la reprise de la L1, à Nice, Rémi Garde peut donc être rassuré sur l'état d'esprit. Pour le reste, "il y a encore beaucoup de choses à faire. Mais c'est bien, je suis confiant."