La moisson se poursuit

  • A
  • A
La moisson se poursuit
@ Reuters
Partagez sur :

NATATION - La moisson des médailles se poursuit dans le bassin de Budapest.

NATATION- La moisson des médailles se poursuit dans le bassin de Budapest. Camille Lacourt n'en finit plus de faire des miracles à Budapest. Deux jours après son titre européen sur 100 mètres dos, le nageur de Marseille s'est de nouveau paré d'or sur le 50 mètres dos. Lacourt est même passé tout proche d'ajouter le record du monde à son exceptionnelle performance, en échouant à trois centièmes de la marque de Liam Tancock (24"07 contre 24"04). Sur cette course, le Britannique est relégué très loin (24"70). Ce dernier s'empare tout de même de la médaille d'argent devant l'Israélien Guy Barnea (25"04). Petite déception pour l'autre français Jérémy Stravius, seulement 5e en 25"32. Sur le 800 mètres nage libre, Ophélie Cyrielle-Etienne est parvenue à décrocher la médaille d'argent. Partie très fort, la nageuse de Font-Romeu a mené la course avec la Danoise Lotte Friis, avant de légèrement rétrograder. Friis, championne du monde de la distance, s'est imposée en 8'23"27, devant Etienne (8'24"00), qui améliore de plus de deux secondes son record de France (8'26"35). Revenue de loin, Federica Pellegrini (8'24"99) réussit son pari de décrocher une médaille sur le 800, elle, la spécialiste du 200 et du 400 mètres. Quelques minutes plus tard viendra le premier couac tricolore de ces Championnats d'Europe. Grande favorite de la finale du 200 m 4 nages qu'elle abordait créditée des meilleurs chronos en séries et en demi-finales (2'10"92), Camille Muffat est passée à côté de son premier titre majeur ce jeudi, à Budapest. Seulement 4e de sa course en 2'12"04, la Niçoise laisse les Hongroises Katinka Hosszu (2'10"09) et Katlyn Verraszto (2'10"10) signer un retentissant doublé devant leur public, la Britannique Hannah Miley complétant le podium (2'10"89). Muffat, décidément maudite face aux Hongroises. Partie avec 6 centièmes de retard après les passages de Coralie Balmy, Ophélie-Cyrielle Etienne et Margaux Farrell, la Niçoise a été victime du finish de Katlyn Verraszto, qui l'a devancée de 20 centièmes pour dépossèder les Françaises du titre européen sur le relais 4x200 mètres nage libre. C'est tout de même la douzième médaille pour la délégation tricolore en quatre jours de compétition.