La même chanson à Lyon

  • A
  • A
La même chanson à Lyon
Partagez sur :

LIGUE 1 - Après Brest et Marseille, Lyon interdit à son tour le port du casque en public.

LIGUE 1 - Après Brest et Marseille, Lyon interdit à son tour le port du casque en public. L'onde de choc de Knysna continue de faire des vagues. Après le Stade Brestois et l'OM, c'est l'Olympique lyonnais qui a décidé d'interdire cette saison à ses joueurs le port de casques ou d'écouteurs en public. C'est le défenseur latéral du club rhodanien, Aly Cissokho, qui l'a annoncé, mardi, en conférence de presse. "Le coach (Claude Puel, le manager général ndlr) nous a demandé que nous ne portions plus d'écouteurs. Nous n'en avons plus le droit. Nous n'avons pas le choix." Avant même la fin de la Coupe du monde, les président de Brest, Michel Guyot, et de Marseille, Jean-Claude Dassier, avaient annoncé une mesure semblable. Le boss de l'OM s'était justifié en ces termes : "j'ai dit aux joueurs qu'il serait bien d'oublier leurs appareils quand ils sont en public, de manière à montrer qu'ils ne sont pas dans un monde à part". À Brest, on a même prévu des amendes en cas de non respect de la règle. "Les gens en ont marre de ces casques et du côté dédaigneux qu'ils dégagent. Quand nos joueurs sortiront du car ou de l'avion avec des écouteurs, ça sera une amende", avait expliqué Guyot dans L'Equipe. Cissokho, qui pourrait être retenu dans les 23 Bleus pour affronter la Norvège, le 11 août prochain, a révélé cette nouvelle interdiction quelques minutes après avoir écouté Alexandre Castro, arbitre de Ligue 1 venu expliquer aux joueurs les directives arbitrales pour la saison à venir. L'interdiction des casques et des écouteurs n'en fait pas partie.