La « manita » du Barça

  • A
  • A
La « manita » du Barça
Partagez sur :

Les Blaugrana ont pleinement rempli leur contrat en cartonnant une équipe du Shakhtar Donetsk joueuse mais pas vraiment réaliste et qui a abandonné ses espoirs de qualifications, ce mercredi au Camp Nou en quart de finale de la Ligue des champions (5-1). Iniesta, Alves, Piqué, Keita et Xavi ont en effet placé le Barça sur orbite. La perspective d'une demi-finale Barça-Real est quasiment acquise.

Les Blaugrana ont pleinement rempli leur contrat en cartonnant une équipe du Shakhtar Donetsk joueuse mais pas vraiment réaliste et qui a abandonné ses espoirs de qualifications, ce mercredi au Camp Nou en quart de finale de la Ligue des champions (5-1). Iniesta, Alves, Piqué, Keita et Xavi ont en effet placé le Barça sur orbite. La perspective d'une demi-finale Barça-Real est quasiment acquise. Pep Guardiola avait tort. A moins que ses avertissements d'avant-match, véritable douche froide dans la doucereuse ambiance catalane, aient porté leurs fruits. Au moins, les Blaugrana n'ont pas pris ce quart de finale de la Ligue des champions au Camp Nou face au Shakhtar Donetsk à la légère. Le premier but ultra rapide signé Iniesta (2e) les a ceoendant bien aidés à appréhender comme il se doit ce duel contre des Ukrainiens parfois dangereux sur le plan offensif. En revanche, les absences en défense centrale leur ont fait mal avec une première ouverture de Messi qui profite à Iniesta dont la feinte fait mouche ce qui lui permet d'ouvrir le score d'une frappe au premier poteau (1-0, 2e). Les hommes de Mircea Lucescu répondent dans la foulée avec un Luiz Adriano qui prend la défense de vitesse, résiste à Busquets mais ne cadre pas devant Valdes (12e). Un avertissement sans frais rapidement suivi par une deuxième salve des Ukrainiens avec une mauvaise remise d'Alves pour Valdes contraint de sortir de sa surface pour dégager, Willian tente le même lob que Stankovic avec l'Inter face à Schalke mais sans cadrer (13e). Deux opportunités, pas de but. La réponse de Messi ne tarde pas puisque l'Argentin passe toute la défense met se fait contrer par Ishchenko au moment de frapper (14e). Le Barça se met à l'abri Ce match ouvert tient ses promesses avec tout de même un Barça un peu plus efficace dans la zone de vérité. Ainsi, le coup franc de Messi passe de peu à côté (17e), son lob est capté par Pyatov (19e) tandis que la tentative lointaine de Villa ne fait pas mouche (26e). Un entêtement qui paye puisque sur une ouverture d'Iniesta, Pyatov, le portier, attend trop le ballon, ce qui profite à Dani Alves qui a anticipé et marque (2-0, 35e). Le Camp Nou exulte tandis que le Shakhtar ne rêve déjà plus que de limiter les dégâts. Une volonté affirmée mais la vitesse de ses attaquants ne suffit clairement pas. Les virtuoses brésiliens du Shakhtar ont de moins en moins d'opportunités au contraire de Catalans qui monopolisent le ballon. Et si la frappe lointaine de Messi (49e) ou le coup franc de Xavi ne font pas mouche (52e), le corner du métronome du Barça permet à Piqué (pour une action de jeu manifestement travaillée à l'entraînement) de tripler la mise (3-0, 53e). Le défenseur catalan en profite pour envoyer un message à un Eric Abidal forcément ravi. La fête du Camp Nou n'est cependant pas encore totale car sur un coup franc de Srna, Rakitski surgit au premier poteau et glace provisoirement l'ambiance (3-1, 59e). Une retenue particulièrement brève puisque sur le coup d'envoi, Messi accélère et décale Keita qui envoie un missile du gauche en pleine lucarne (4-1, 60e). C'en est trop pour Lucescu qui décide de remplacer Jadson par un Fernandinho très important au Shakhtar mais seulement de retour de blessure (70e). Dans la minute, Guardiola lui répond avec la sortie de Villa, très applaudi, remplacé par un Pedro également de retour de blessure (71e). Ce premier changement ne suffit pas à l'entraîneur roumain qui fait entrer Alex Teixeira pour un Willian efficace en début de match mais qui s'est éteint petit à petit (75e). Encore une fois, l'entraineur catalan lui répond de suite et change une cartouche en lançant Maxwell pour Adriano (77e). Après ces changements, le jeu reprend ses droits avec une belle action collective du Barça mais Iniesta ne cadre pas (81e). Dans la foulée, la réponse du Shakhtar est cinglante mais Luiz Adriano trouve un poteau sortant bien rageur (82e). Encore un coup manqué qui va leur coûter cher. Dans la minute, le Barça accélère encore et Pedro, face au gardien, a le tort de donner à Messi qui marque dans le but vide. Mais en position de hors-jeu... Ce n'est que partie remise puisque Dani Alves mystifie la défense et glisse à Xavi qui n'a aucun mal à marquer (5-1, 86e). Un cinquième coup de poignard pour une « manita » d'un Barça désormais à l'abri avant le match retour. L'Espagne rêvait d'une demi-finale Barça-Real. Elle va sans doute y avoir droit.