La lutte fait son show

  • A
  • A
La lutte fait son show
Partagez sur :

Pour cette 5e édition au Cirque d'Hiver de Paris, l'équipe de France de lute olympique recevra la Turquie pour un test-match grandeur nature avant les prochains Championnats du monde à Istanbul en septembre 2011. Mais les Bleus auront à coeur de faire une grosse performance devant leur public face à l'une des meilleures nations de cette discipline.

Pour cette 5e édition au Cirque d'Hiver de Paris, l'équipe de France de lute olympique recevra la Turquie pour un test-match grandeur nature avant les prochains Championnats du monde à Istanbul en septembre 2011. Mais les Bleus auront à coeur de faire une grosse performance devant leur public face à l'une des meilleures nations de cette discipline. Il y aura de la revanche dans l'air. Pour sa cinquième édition au Cirque d'Hiver, cette rencontre entre la Turquie et la France, ce mardi, apparaît comme un test grandeur nature. Après des Championnats du monde décevants, l'équipe de France aura à coeur de s'imposer face à la Turquie, l'une des meilleures nations de la lutte mondiale. Entre animation et combat, le public pourra assister à onze duels dont trois en lutte libre, trois en lutte féminine et cinq en gréco-romaine. A un an des Mondiaux d'Istanbul en septembre 2011, les Turcs viennent à Paris avec une équipe de haut niveau, dont Ramazn Sahin, champion olympique 2008 (libre, -74kg), Segar Agkul, vice-champion du monde 2009 (libre, -55kg), Selcuk Cebi, champion du monde 2010 (gréco-romaine, -74kg), Nazmi Avluca, champion du monde 2009 (gréco-romaine, -84kg) ou encore Riza Kayaal, champion d'Europe 2010 (gréco-romaine, -120kg), pour garder la main mise sur la lutte mondiale. A cette occasion, certains Français pourront viser une revanche comme Mélonin Noumonvi face, qui s'était incliné face à Nazmi Avluc lors des Championnats du monde 2009, et surtout Steeve Guénot, qui sera opposé à son adversaire des derniers Championnats du monde, Vasif Arzimanov. Car pour les athlètes tricolores, l'aspect festif et promotionnel de cette réunion parisienne sera bien loin car c'est une vraie compétition. "Il ne va rien falloir lâcher. Nous luttons tous dans l'optique des Championnats du monde. Si nous parvenons à les battre, nous aborderons ce rendez-vous avec un avantage psychologique. On abordera donc ce test-match avec beaucoup d'ambition, explique ainsi Steeve Guénot. Quoi qu'il advienne, cette première étape sera le point de départ d'une longue saison qui emmènera les Bleus jusqu'aux Jeux olympiques de Londres, que Guénot, sacré en 2008 à Pékin et les autres, ont désormais tous dans un coin de la tête...