La Ligue a un ch'ti problème

  • A
  • A
La Ligue a un ch'ti problème
@ MAXPPP
Partagez sur :

LIGUE 1 - Le Losc, champion de France en titre, est remonté contre le calendrier mis en place par la LFP.

Valenciennes-Lille le dimanche 30 en match... décalé, Inter-Lille en Ligue des champions le mercredi 2 en Ligue des champions et Lille-Evian le samedi 5 en match... avancé. En l'espace de sept jours, le Losc a joué trois matches, chose qui s'était déjà produite au mois de septembre. Résultat cette fois : deux nuls, une défaite et une grosse colère du club champion de France contre la Ligue de football professionnel (LFP), organisatrice de la Ligue 1. Alors que débute une longue trêve internationale, avec les deux matches amicaux de l'équipe de France, le Losc a décidé de relancer les hostilités.

Dans son viseur cette fois : la 16e journée de Ligue 1, prévue le samedi 19 novembre. Prévue seulement, car le Losc aimerait pouvoir justement disputer son match la veille, le vendredi, en prévision de son déplacement le mardi suivant en Ligue des champions, sur la pelouse du CSKA Moscou. "Le LOSC ne pourrait comprendre et accepter qu'une nouvelle programmation incohérente et inéquitable, après les 2 séries de 3 matches en 7 jours autour des rencontres LOSC-CSKA Moscou et Inter Milan-LOSC, puisse se reproduire", explique le club nordiste dans un communiqué.

Les dirigeants lillois visent directement le président de la LFP, Frédéric Thiriez, qui a, selon eux, l'occasion "d'allier la parole aux actes (...) et d'œuvrer concrètement en faveur de la compétitivité du football français et de ses clubs sur la scène européenne." "Le LOSC ne demande pas à être favorisé. Mais il demande logiquement, pour lui comme pour tous les clubs français engagés en coupe d'Europe, à ne pas être désavantagé", poursuit le club, auteur du doublé la saison passée mais pour qui, aujourd'hui, la coupe semble pleine...

"Mépris" et "traitement inéquitable" 

Le club nordiste est peut-être victime de la LFP, mais aussi de son succès. En effet, les matches sont décalés en fonction des desiderata des diffuseurs. "Le LOSC se satisfait évidemment d’être régulièrement retenu parmi les clubs diffusés dans le cadre des matchs premium de Canal + et d’Orange", avait souligné le club le 9 octobre dernier dans un communiqué demandant le réexamen du programme des 12e et 13e journées. "Ces choix de calendrier interrogent néanmoins. Comment demander à un club français d’être à la fois performant et spectaculaire sur les pelouses de Ligue 1 et compétitif sur la scène européenne dans ces conditions ?". Sa demande étant restée veine, le Losc hausse aujourd'hui le ton en évoquant le "mépris" des instances et un "traitement totalement inéquitable" des demandes de report des rencontres de Ligue 1.

L'acharnement du Losc dégage une certitude : les Lillois, derniers de leur groupe en Ligue des champions, croient encore à la qualification, qui leur est promise en cas de succès à Moscou puis face à Trabzonspor, quinze jours plus tard. Pour le moment, la Ligue reste sourde aux demandes du Losc et va peut-être au devant d'un autre front de conflit...

En effet, elle a décidé, en accord avec Canal+, de décaler Lyon-Toulouse au dimanche 4 décembre, soit trois jours avant le déplacement de l'OL à Zagreb en Ligue des champions. Si ce match venait à être décisif, nul doute que Jean-Michel Aulas monterait lui aussi au créneau pour que le match se dispute samedi. Dans ces cas-là, "JMA" a eu souvent gain de cause...