La Ligue 1 à leurs pieds

  • A
  • A
La Ligue 1 à leurs pieds
Partagez sur :

A la veille du début de la nouvelle saison en Ligue 1, la rédaction dresse la liste des joueurs à surveiller en 2011-12 sur les pelouses hexagonales. Certains, comme André Ayew ou Marvin Martin, doivent confirmer. D'autres, comme Jérémy Ménez, Sidney Govou ou Florent Sinama-Pongolle, retrouvent le championnat avec envie.

A la veille du début de la nouvelle saison en Ligue 1, la rédaction dresse la liste des joueurs à surveiller en 2011-12 sur les pelouses hexagonales. Certains, comme André Ayew ou Marvin Martin, doivent confirmer. D'autres, comme Jérémy Ménez, Sidney Govou ou Florent Sinama-Pongolle, retrouvent le championnat avec envie. Jérémy Ménez (PSG) Séduit par le projet du PSG, Jérémy Ménez a quitté une AS Roma où il ne s'est jamais imposé pour rejoindre le nouveau riche français. Comme lors de son arrivée à Monaco, en 2006, le joueur formé à Sochaux est attendu dans la capitale comme le successeur de Ludovic Giuly. Aux côtés de Nenê, Javier Pastore, Kevin Gameiro ou Guillaume Hoarau, l'international tricolore a tout pour briller et enfin confirmer le potentiel qu'on lui prête depuis la signature de son premier contrat pro à seize ans. André Ayew (Marseille) Déjà décisif et joueur le plus régulier de la saison dernière, André Ayew a toutes les cartes en main pour devenir l'homme clé de l'OM cette saison. Le fils d'Abedi Pelé l'a d'ailleurs déjà prouvé en inscrivant un triplé lors du trophée des champions face à Lille (5-4). Placé dans le couloir gauche, un côté qu'il n'affectionne pas particulièrement puisqu'il préfère l'axe, le Ghanéen est indispensable dans le système de Didier Deschamps. De par sa combativité et sa justesse, il devrait être l'un des grands bonhommes de la Ligue 1. Yoann Gourcuff (Lyon) Recruté l'été dernier pour 22 millions d'euros, Yoann Gourcuff a vécu une première saison galère à Lyon. Gêné par des blessures à répétition, le milieu de terrain (25 ans) n'a jamais retrouvé le rayonnement qu'il avait eu à Bordeaux, l'année du titre des Girondins. Si Laurent Blanc lui maintient sa confiance en sélection, l'éclosion de jeunes joueurs pourrait vite le faire dégringoler dans la hiérarchie. Et son nouveau pépin à la cheville gauche, qui le tiendra éloigné des pelouses jusqu'en septembre, n'arrange rien. A un an de l'Euro 2012, cette saison est pour lui un tournant. Eden Hazard (Lille) Meilleur joueur UNFP de Ligue 1 la saison passée, un an après son titre de meilleur espoir, le meneur de jeu de Lille était courtisé de toutes parts à l'intersaison. Finalement, le champion de France est parvenu à conserver son joyau, décidé lui aussi à confirmer son excellent exercice précédent, avec 12 buts en 54 rencontres toutes compétitions confondues. Avec les départs de Cabaye et Gervinho, l'international belge de 20 ans devrait avoir encore plus de responsabilités au sein du jeu nordiste. Florent Sinama-Pongolle (Saint-Etienne) Huit ans après, il est de retour. Florent Sinama-Pongolle, qui a quitté Le Havre en 2003, retrouve la Ligue 1 avec appétit et l'envie de montrer que son expérience mitigée à l'étranger, à Liverpool, Huelva ou encore Madrid notamment, ne l'a pas complètement cramé. "J'ai envie de prouver des choses au public et à moi-même. [...] Je suis revanchard, assure-t-il dans Le Parisien. C'est à l'ASSE que l'attaquant français (26 ans) a décidé de rebondir. "A Saint-Etienne, j'arrive sur le long terme. Je veux faire une grosse saison." Pour retrouver les Bleus ? Marvin Martin (Sochaux) Annoncé partant après une saison étincelante sous le maillot de Sochaux, où il a terminé meilleur passeur du championnat, Marvin Martin a finalement résisté aux sirènes de clubs plus prestigieux. Un choix intelligent mais pas sans risque. Car le milieu de terrain (23 ans), que Laurent Blanc ne regrette pas d'avoir testé en équipe de France lors de la tournée des Bleus en Europe de l'est, va devoir confirmer l'étendue de son potentiel et prendre encore plus de responsabilités dans le jeu. Un challenge qu'il compte relever pour se faire une place à l'Euro 2012. Sidney Govou (Evian-Thonon-Gaillard) Après une saison agitée du côté du Panathinaïkos, Sidney Govou est de retour dans le championnat français. Et si le milieu international a choisi Evian-Thonon-Gaillard, il ne veut surtout pas entendre parler d'une pré-retraite. " Je ne suis pas un tricheur. Le jour où je ne me sentirai plus physiquement apte j'arrêterai", explique-t-il dans les colonnes de L'Equipe. Au sein d'une formation qui va découvrir la Ligue 1, l'ex-Lyonnais aura en tout cas un rôle de cadre pour aller décrocher le maintien visé par le club. M'Baye Niang (Caen) Il est apparu à la fin du mois d'avril dernier, pour son premier match professionnel alors qu'il était âgé d'à peine seize ans. Sept rencontres et trois buts plus tard, le jeune attaquant caennais peut estimer qu'il a apporté sa pierre au maintien du club normand. Vient désormais la saison de la confirmation, la plus compliquée. Chapeauté par un Pierre-Alain Frau recruté cet été, le prometteur buteur du Stade Malherbe, qui vient d'opter pour la sélection française, a tout pour devenir la révélation de la saison. Jonathan Zebina (Brest) Jonathan Zebina fait son retour en France. Treize ans après. Parti de Cannes en 1998, le défenseur a entre-temps fait son trou en Italie, de l'AS Roma à la Juventus Turin. Après une dernière saison à Brescia, il s'est donc laissé tenter par le challenge brestois, où son expérience ne sera pas de trop. "C'est quelque chose qui doit se faire naturellement. Mon but est d'abord de donner un coup de main à l'équipe, et de bien jouer. Mais c'est certain que mon expérience doit servir à mes coéquipiers", a reconnu le joueur, lors de son arrivée, dans des propos rapportés par Ouest-France. Les Brestois auront en tout cas bien besoin de cette expérience pour décrocher le maintien. Guillermo Ochoa (Ajaccio) C'est le gros coup réalisé par Ajaccio, plus petit budget de la Ligue 1, cet été. Au Mexique, Guillermo Ochoa est adulé, et vient de remporter la Gold Cup avec l'équipe nationale. Du haut de ses 45 sélections, le portier va donc découvrir l'Europe avec le club corse. Au sein d'une équipe inexpérimentée, qui ne vise pas autre chose que le maintien, le portier mexicain devrait avoir de quoi montrer l'étendue de son talent, avant, pourquoi pas, de se faire une place dans une plus grosse cylindrée.