La Juve s'écroule

  • A
  • A
La Juve s'écroule
@ Reuters
Partagez sur :

SERIE A - La Juventus Turin a une nouvelle fois perdu face à Naples (3-1).

SERIE A - La Juventus Turin a une nouvelle fois perdu face à Naples (3-1). Tout va de mal en pis pour la Juve. Humiliée par Fulham en Ligue Europa (4-1), puis battue par la Sampdoria de Gênes dimanche soir (1-0), la Vieille Dame vient de subir son troisième revers en l'espace d'une semaine. Jeudi soir, alors qu'ils avaient l'occasion de reprendre la quatrième place de Serie A, après les accrocs de Palerme et de la Samp la veille, les Bianconeri ont sombré sur la pelouse de Naples (3-1) et ont livré une bien triste copie. Pourtant, tout avait idéalement commencé pour les hommes de Zaccheroni, qui avait choisi de laisser David Trezeguet sur le banc au profit de l'homme en forme Alessandro Del Piero, associé à Amauri en pointe. Et c'est d'ailleurs sur une déviation de son capitaine que Giorgio Chiellini, seul au second poteau, ouvre le score de la tête (0-1, 7e). Mais comme face à Sienne, il y a deux semaines, la Juve n'a joué que dix minutes avant de s'écrouler. Face à la lanterne rouge, les Turinois menaient 3-0 au bout de neuf minutes avant de concéder le nul 3-3. Bis repetita à San Paolo. A ceci près qu'ils s'en tiendront au seul but de leur défenseur central, malgré une énorme opportunité pour Zebina, qui oublie ses partenaires en retrait (31e). La suite du match sera exclusivement napolitaine. Hamsik-Quagliarella, duo gagnant Au sortir d'une première période plus marquée par les nombreuses fautes et les penaltys oubliés pour Naples que par les quelques tentatives de Lavezzi, les hommes de Walter Mazzari repartent très fort. Moins d'une minute après la pause, Zebina accroche Quagliarella dans la surface et M. Rizzoli indique, enfin, le point de penalty. Hamsik s'élance mais expédie le cuir sur la transversale de Manninger (46e). Ce n'est que partie remise pour le Slovaque qui se rattrape trois minutes plus tard. A la réception d'un centre de Quaglariella, Hamsik s'élève plus haut que la défense turinoise pour inscrire son 28e but en 100 rencontres de Serie A. Le même duo sera à l'origine du deuxième but napolitain. C'est cette fois-ci Hamsik qui centre pour la reprise acrobatique de Quagliarella (2-1, 72e), qui vient récompenser la nette domination des Sudistes, dangereux par Maggio, Pazienza et Lavezzi dans les minutes précédentes. Le feu-follet argentin inscrira finalement le but de l'estocade (3-1, 88e), seul au point de penalty. Un but pas si anecdotique puisqu'il permet à Naples de dépasser la Juve au classement. Une Juve désormais reléguée à un bien triste septième rang...