La Juve reprend vie

  • A
  • A
La Juve reprend vie
Partagez sur :

Invincible en fin d'année 2010 mais transparente en 2011, la Juventus a signé son premier succès de l'année en Serie A en venant à bout de Bari (2-1), dimanche au Stade Olympique de Turin. Indigente dans le jeu à l'occasion de cette 20e levée transalpine, la Vieille Dame, qui enregistrait le retour de Buffon en championnat, s'offre malgré tout trois points précieux dans la course à l'Europe.

Invincible en fin d'année 2010 mais transparente en 2011, la Juventus a signé son premier succès de l'année en Serie A en venant à bout de Bari (2-1), dimanche au Stade Olympique de Turin. Indigente dans le jeu à l'occasion de cette 20e levée transalpine, la Vieille Dame, qui enregistrait le retour de Buffon en championnat, s'offre malgré tout trois points précieux dans la course à l'Europe. En embuscade à la fin de l'année 2010 après une série de treize matches sans défaite en Serie A, la Juventus a visiblement mal vécu le passage à la nouvelle année. Corrigé dans son Stade Olympique par Parme (4-1) avant de boire la tasse à Naples (3-0) la semaine passée, le club turinois s'est remis sur les bons rails en renouant avec la victoire, jeudi, à l'occasion du 8e de finale de Coupe d'Italie remporté aux dépens de Catane (2-0). Une rencontre qui avait vu Gianluigi Buffon signer son grand retour à la compétition après sept mois d'absence en raison d'une opération pour une hernie discale et qui demandait confirmation ce dimanche. Cette dernière est intervenue dans la douleur. La faute à une équipe piémontaise à la confiance aussi importante que son inspiration offensive et collective: nulle. Il faut même attendre la fin du premier acte pour voir enfin du spectacle au Stade Olympique de Turin. Après un premier coup franc infructueux aux 20 mètres (41e), Alessandro Del Piero se montre plus adroit sur sa deuxième tentative, "Pinturicchio" expédiant le cuir dans la lucarne de Gillet (43e) pour donner l'avantage à la Juve. Un 286e but sous le maillot bianconero de la part du capitaine âgé de 36 ans qui ne masque qu'à moitié les lacunes affichées par la Vieille Dame dans un premier acte bien terne. Le nom de Storari scandé... Après le repos, le spectacle, à défaut d'embraser le terrain, se passe en tribunes où, scène étonnante, le public turinois scande le nom de Marco Storari, la doublure de Buffon, convaincant durant la longue absence du portier champion du monde en 2006. Peu sollicité depuis le coup d'envoi du match, ce dernier est impuissant lorsque Rudolph profite du bon travail sur l'aile gauche d'Alvarez pour remettre les deux équipes à égalité d'un plat du pied gauche (1-1, 58e). Le milieu de terrain hongrois, prêté par le Genoa, ne pouvait espérer mieux pour son premier match avec les Galletti. Toujours est-il que la Juve n'abdique pas et fait le forcing en fin de partie pour arracher la décision. Des efforts récompensés à une dizaine de minutes du terme lorsque sur un coup franc de Del Piero repoussé par la défense de Bari, Aquilani s'essaie avec réussite à la reprise de volée depuis l'entrée de la surface (2-1, 79e). Les Bianconeri tiendront bon et closent une belle semaine qui leur permet de se hisser à la cinquième place du classement, loin du leader milanais mais à un petit point du tour préliminaire de la Ligue des champions, l'objectif avoué de la formation présidée par Andrea Agnelli.