La Juve n'a pas dit son dernier mot

  • A
  • A
La Juve n'a pas dit son dernier mot
Partagez sur :

FOOTBALL - La Juve a décroché une victoire capitale dans la course au titre face à l'Inter (2-1).

La Serie A est relancée. Solide leader du championnat italien, l'Inter Milan a chuté sur la pelouse de la Juventus (2-1), samedi lors de la 15e journée de Serie A. Troisièmes avec un point de retard sur l'AC Milan, vainqueur de la Sampdoria (3-0), les Turinois reviennent ainsi à cinq points des hommes de José Mourinho."La Juventus est une équipe expérimentée. Ce sera un match important. Un match qui fait partie de l'histoire. C'est un match à trois points, les mêmes points que l'on a obtenu face à la Fiorentina". Les propos de José Mourinho, interrogé sur le site officiel de son club avant la rencontre, traduisent la volonté de l'Inter Milan de distancer son dauphin turinois à l'issue de ce choc au sommet. Ces trois points, l'Inter Milan ne sera pourtant pas parvenue à les ramener du Stade Olympique ce samedi lors de la 15e journée de Serie A. Le leader interiste a en effet subi la loi de la Vielle Dame sur ses terres (2-1), voyant par la même occasion son adversaire du soir revenir à cinq longueurs. C'était incontestablement l'affiche de cette 15e journée de Serie A. Et comme dans tout match de prestige, les deux formations mettent un certain temps à trouver leurs marques. Si bien que malgré un début de match relativement haletant de la part des 22 acteurs, les occasions se font rares. Mais la première situation de but sera la bonne et à la 20e minute, à la suite d'un coup-franc situé aux abords de la ligne médiane, Felipe Melo lancé plein axe hérite du cuir et d'une belle tête, détournée au passage par Lucio, trompe la vigilance de Julio Cesar, pris à contre-pied sur ce coup-là (1-0, 20e). Et comme si cette ouverture du score turinoise ne suffisait pas, les Interistes voient leur entraîneur être prié de gagner les tribunes à la suite de gestes déplacés envers le corps arbitral. L'inspiration de MarchisioNéanmoins, cela n'entache pas les ardeurs milanaises dans cette rencontre et quelques instants plus tard, les protégés de José Mourinho parviennent à redresser la barre en égalisant par l'intermédiaire de Samuel Eto'o qui, complétement esseulé au second poteau, parvient à reprendre victorieusement de la tête un centre de Stankovic (1-1, 26e). La réaction d'orgueil interiste ne s'est pas fait attendre. Chivu et consorts ont trouvé les ressources morales et physiques pour égaliser le plus rapidement possible dans ce match afin de ne pas laisser les Turinois prendre le mainmise sur le match et développer leur jeu. Avec une occasion à se mettre sous la dent de part et d'autre, les deux formations sont apparues extrêmement réalistes dans ce premier acte.Au retour des vestiaires, Turinois et Milanais repartent au combat avec le même état d'esprit affiché en première période. Et une nouvelle fois, si l'envie est là, les deux équipes peinent à apporter du danger sur les buts adverses. Mais le scénario affiché en première période va rapidement se répéter et sur sa première véritable situation de but, la Vielle Dame va doubler la mise sur un exploit personnel de Marchisio qui, à la récupération du ballon dans les six mètres adverses, parvient à se jouer de son vis à vis grâce à un subtil double contact avant d'ajuster Julio Cesar d'une balle piquée finement touchée (2-1, 57e). Dés lors, chaque tentative interiste destinée à porter le danger sur la cage de Buffon sera vaine. La nervosité probablement due à l'enjeu d'une telle rencontre gagne les deux camps. Felipe Melo écope même d'un second carton jaune synonyme d'expulsion en fin de rencontre (85e). Au final, Cambiasso et consorts sont contraints de laisser échapper trois points précieux à l'issue de ce match. Trois points qui leur aurait permis de s'envoler au classement général. A l'inverse, ce sont les Turinois qui font la bonne opération de cette 15e journée de Serie A. La Roma s'adjuge le derby romainCe derby de Rome ne restera pas dans les annales, mais la Roma a tout de même fait le boulot lors de la 15e journée de Serie A en l'emportant face à la Lazio (1-0). Très tendu et arrêté quelques minutes en première période, le choc est très loin d'avoir tenu toutes ses promesses, en partie à cause d'une Lazio trop peureuse. Et qui ne s'en sort toujours pas...