La Juve et la Roma en kolé séré

  • A
  • A
La Juve et la Roma en kolé séré
Partagez sur :

Ni la Juventus Turin, ni l'AS Roma n'ont su prendre le meilleur l'un sur l'autre (1-1), ce samedi soir, lors de la première affiche de la 12e journée de Serie A. Totti a répondu à Iaquinta dans une rencontre électrique dont l'issue n'arrange aucune des deux équipes.

Ni la Juventus Turin, ni l'AS Roma n'ont su prendre le meilleur l'un sur l'autre (1-1), ce samedi soir, lors de la première affiche de la 12e journée de Serie A. Totti a répondu à Iaquinta dans une rencontre électrique dont l'issue n'arrange aucune des deux équipes. En attendant le derby milanais, dimanche soir, la 12e journée de Serie A offrait un Juventus-AS Roma pas moins alléchant. D'autant qu'au coup d'envoi de la rencontre, Bianconeri et Giallorossi étaient au coude à coude (5e et 6e) et pouvaient se rapprocher, du moins provisoirement, du leader, l'AC Milan. Si Luigi Del Neri, le coach turinois, avait réclamé dans la semaine une Juve "plus cynique", ce sont bien les hommes de Claudio Ranieri, de retour dans un stade qu'il connaît bien pour y avoir entraîné pendant deux ans (2007-2009), qui contrôlaient cette première demi-heure de jeu. Jérémy Menez faisait admirer la détente de Marco Storari (10e). Mais contre le cours du jeu, les locaux ouvraient le score. Et de quelle manière ! Après un petit pont côté droit, Aquilani centrait plein axe pour Iaquinta, orphelin du marquage de trois défenseurs, dont la reprise de volée trompait Julio Sergio (35e, 1-0). Totti conspué par le Stadio Olimpico La Stadio Olimpico pouvait exploser. Mais la Roma ne lâchait rien. Philippe Mexès tentait d'obtenir un penalty suite à un contact discutable avec Giorgio Chiellini (44e). Un penalty accordé par M. Rizzoli... sur l'action suivante. Un coup franc de Francesco Totti dévié du bras par Simone Pepe offrait au "Capitano" l'occasion de marquer son premier but de la saison. Ce dont l'attaquant romain ne se privait guère, adressant au passage un geste déplacé aux tifosi turinois (45e, 1-1). Ces derniers ne l'oubliaient pas lors de sa sortie, remplacé par Marco Borriello sous les sifflets (68e). Entre temps, l'autre légende de la soirée, Alessandro Del Piero, était entrée en jeu (54e). Mais malgré ses efforts sur le front de l'attaque, "Pinturrichio" ne parvenait pas à redonner l'avantage aux siens dans une seconde période beaucoup moins passionnante et enflammée que la première. A l'exception des dix dernières minutes, dans lesquelles la Juve poussait, avec notamment une volée de Fabio Quagliarella repoussée par Julio Sergio (87e), mais aussi et surtout une embrouille générale entre Turinois et Romains. Au final, les deux équipes partagent les points, ce qui n'arrange personne au classement. La Juve est provisoirement 4e, à trois longueurs du leader milanais. La Roma, elle, est 6e, avec juste un petit point de moins. La Serie A, aussi serrée que la Ligue 1 ?