La Juve dans le dur

  • A
  • A
La Juve dans le dur
Partagez sur :

Alors qu'elle a quasiment perdu tout espoir de remporter la Serie A, la Juventus a été éliminée mercredi en demi-finale de la Coupe d'Italie par la Lazio. Comme au match aller, les Bianconeri se sont inclinés sur le score de 2-1. Jeudi, l'autre demi-finale opposera l'Inter à la Sampdoria.

Alors qu'elle a quasiment perdu tout espoir de remporter la Serie A, la Juventus a été éliminée mercredi en demi-finale de la Coupe d'Italie par la Lazio. Comme au match aller, les Bianconeri se sont inclinés sur le score de 2-1. Jeudi, l'autre demi-finale opposera l'Inter à la Sampdoria."Davids, Seedorf, Sissoko, champions noirs, véritables idoles". La banderole déployée au stade olympique par une partie des tifosi turinois, était destinée à répondre à la polémique née de l'affaire Balotelli, l'attaquant de l'Inter, et de la sanction d'un match à huis clos infligée à la Juventus pour des cris racistes proférés par certains de ses fans. Le public bianconero attendait également une réponse des siens après le match nul concédé quatre jours plus tôt devant le leader nerazzurro (1-1), qui maintient la Vieille Dame 10 points derrière la formation de Mourinho, trop pour croire sérieusement au titre, à six matches du terme de la Serie A.Mais de réponse, les supporters de la Juve n'en eurent aucune, la "Vecchia Signora" étant battue par la Lazio sur le même score qu'à l'aller (2-1), sans qu'il n'y ait grand-chose à redire. La première période mit un petit moment pour se débrider, du moins au niveau des occasions. Mais, Mauro Zarate, servi aux 20 mètres, déclenchait instantanément une merveille de frappe enroulée qui terminait sa course dans la lucarne gauche de Buffon (1-0, 37e). Del Piero marque dès son entréeL'entraîneur turinois ne perdait pas de temps en faisant entrer Nedved et Camoranesi à la place de Giovinco et Marchionni dès le début de la seconde période. Si Zarate, du gauche, n'était pas loin de tuer le suspense (49e), Koralov, lui, était plus heureux que son coéquipier. Grâce à un tir contré, le ballon prenait de la hauteur pour lober Buffon, une deuxième fois impuissant (52e, 2-0). Les têtes de Trezeguet, détournée par une horizontale de Muslera, et celle de Iaquinta qui passa juste à côté du cadre (59e), précédait l'entrée de Del Piero (60e).Le symbole de la Vieille Dame redonnait enfin espoir aux Bianconeri juste après son entrée, suite à un enchaînement amorti de la poitrine et reprise du gauche (1-2, 64e) mais l'exploit de marquer trois buts n'aura pas lieu. Camoranesi se faisant même expulser après un second carton jaune (81e). Ce n'était décidément pas la soirée de la Juve, Nedved ayant vu sa tentative de la tête repoussée par le poteau (74e).