La Jamaïque en or, la France en argent

  • A
  • A
La Jamaïque en or, la France en argent
@ Montage REUTERS/MAXPPP
Partagez sur :

ATHLE - L'ultime épreuve des Mondiaux a souri aux Jamaïquains (record du monde) et aux Français.

L'IAAF a eu le nez creux. En plaçant le relais 4x100 m masculin en fin de programme de la dernière journée des Mondiaux, la fédération internationale d'athlétisme a offert aux spectateurs de Daegu et aux téléspectateurs du monde entier une course haletante où il y a tout eu : un record du monde, le seul de la compétition, réalisé par la Jamaïque d'Usain Bolt (47"04, six centièmes de moins que le précédent), une chute spectaculaire qui a mis au tapis deux des favoris, Etats-Unis et Trinidad et Tobago, et la plus belle médaille pour la France, avec l'argent. Le clan français achève ces Mondiaux avec quatre breloques : l'argent du relais vient s'ajouter au bronze de Mahiedine Mekhissi (3.000 m steeple), Renaud Lavillenie (perche) et Christophe Lemaitre (200 m).

La Jamaïque survole la finale du 4x100 m :

Outsiders sur cette course, Teddy Tinmar, Christophe Lemaitre, Yannick Lesourd et Jimmy Vicaut ont déjoué les pronostics en profitant des aléas de la course mais aussi de leurs potentiels individuels, l'équipe de France alignant deux finalistes du 100 m dans les deux lignes droites (Lemaitre et Vicaut). Parfaitement mis sur orbite par Timar au départ, les quatre relayeurs français, auteurs d'un chrono de 38"20, ont résisté à Saint-Kitts-et-Nevis, étonnant troisième en 38"49.

"On s'est donné à fond", souligne Lemaitre :

Dans le dernier virage, l'Américain Darvis Patton s'est pris les pieds dans le tapis en touchant le body-buildé britannique Harry Aikines dans le couloir intérieur avant de chuter de manière spectaculaire. Le dernier relayeur trinidadien Richard Thompson n'a pu l'éviter... A ce jeu de chamboule-tout, la France a raflé la mise derrière la Jamaïque.

Darvis Patton, chute (930x620)

© REUTERS

Loin, si loin devant, Usain Bolt, dernier relayeur des Vert et Jaune, a coupé la ligne en 37"04, soit 6 centièmes de moins que le précédent record du monde, que les Jamaïquains avaient réalisé à Pékin, en finale des Jeux. Les champions du monde en titre ont fait la différence dans le troisième relais grâce à un virage sensationnel de Yohan Blake, sacré sur 100 m à Daegu. Et dire que le meilleur performeur de la saison, Asafa Powell, était forfait... Voilà qui promet pour les Jeux olympiques de Londres l'an prochain. Où les organisateurs pourraient faire à nouveau du 4x100 m le feu d'artifice final...