La France toujours bredouille

  • A
  • A
La France toujours bredouille
@ Reuters
Partagez sur :

ATHLETISME - Salim Sdiri a terminé quatrième de la longueur aux Mondiaux en salle à Doha.

ATHLETISME - Salim Sdiri a terminé quatrième de la longueur aux Mondiaux en salle à Doha. La faillite combinée de Renaud Lavillenie et Ladji Doucouré, vendredi en qualifications de la perche et du 60 m haies, devient de plus en plus pesante pour le clan français. Car personne ne semble vraiment en mesure désormais d'éviter aux Tricolores de rentrer au bercail sans la moindre médaille... Seule véritable chance de breloque samedi, Salim Sdiri repartira lui aussi déçu de Doha, en échouant au pied du podium avec un meilleur saut à 8,01 m, derrière les 8,05 m de Mitchell Watt, les 8,08 m de Godfrey Khotso Mokoena, et plus loin encore des 8,17 m de Fabrice Lapierre. Hormis l'échec de Sdiri, les performances ont été dénuées de toute bonne surprise dans le clan français avec la 6e place de Ronald Pognon en 6''65 sur le 60 m , remporté par le repenti britannique Dwain Chambers en 6''48, ou encore la 8e place du 1 500 m pour Mahiedine Mekhssi-Benabbad en 3'45''22. Le Rémois était déjà passé de justesse en qualifications, et si de son côté Antoinette Nana Djimou Ida a pris une encourageante cinquième position au pentathlon, l'équipe de France en est justement réduite à ce genre d'accessits pour trouver quelques motifs de satisfaction. Inquiétant, évidemment... Hooker s'attaque au record du monde Quand les empêcheurs de tourner en rond sont absents, les rois se régalent en tout cas, à l'image de Steven Hooker à la perche. Délesté de la concurrence de Lavillenie, qui avait donc échoué à 5,60 m la veille, l'Australien n'a pas fait se lever un public qatari peu connaisseur, mais aurait pourtant mérité une standing ovation à la hauteur de son exploit au moment de passer la barre des 6 m (6,01 m exactement). Le champion olympique et du monde a même tenté le grand saut ensuite à... 6,16 m pour tutoyer le record du monde. Mais dans l'anonymat quasi général, difficile de se transcender et Hooker s'est contenté de toucher la barre assez grossièrement lors de sa troisième tentative... Loin, très loin de ces tentatives renversantes, les Français tenteront simplement de sauver la face lors de la dernière journée dimanche. Véronique Mang et Myriam Soumaré sont qualifiées pour les demi-finales du 60 mètres chez les femmes et Garfield Darien commencera au même stade pour le 60 mètres haies. Mais la seule véritable chance de médaille pour les Tricolores reposera sur Teddy Tamgho, qualifié en troisième position vendredi avec un saut à 16,90 m. Une pression supplémentaire certes, mais Tamgho peut s'en enlever aussi en consultant les statistiques des Français dans l'histoire des championnats du monde en salle : la dernière médaille tricolore remonte à 2004, où Linda Ferga avait été bronzée à Budapest sur le 60 m haies...