La France rate sa sortie

  • A
  • A
La France rate sa sortie
Partagez sur :

Pour conclure son Mondial, l'équipe de France s'est inclinée face à la Norvège, lundi, pour la dernière rencontre du tour de qualification (2-5). Alors qu'ils n'avaient plus rien à espérer, les Bleus ont manqué de concentration en défense et de précision en attaque, pour laisser les Norvégiens se qualifier pour les quarts de finale, avec notamment un quadruplé de Holtet.

Pour conclure son Mondial, l'équipe de France s'est inclinée face à la Norvège, lundi, pour la dernière rencontre du tour de qualification (2-5). Alors qu'ils n'avaient plus rien à espérer, les Bleus ont manqué de concentration en défense et de précision en attaque, pour laisser les Norvégiens se qualifier pour les quarts de finale, avec notamment un quadruplé de Holtet. La flamme était éteinte. Après un Mondial plutôt satisfaisant, voire même frustrant après la défaite de samedi face aux Etats-Unis (2-3), les Bleus quittent la compétition sur une petite déception. Face à la Norvège, une équipe qui a longtemps évolué au même niveau que les Tricolores dans le passé, les coéquipiers de Laurent Meunier ont baissé de pied, et laissé les Norvégiens se qualifier pour les quarts de finale (2-5). Une défaite qui doit tant à l'usure physique, qu'à un manque de concentration coupable en défense. Une arrière-garde décevante, qui a souvent laissé Cristobal Huet livré à son propre sort, comme sur ce premier but norvégien, marqué par Skroder en contre-attaque (4e). Moins d'une minute plus tard, Holtet est laissé libre au deuxième poteau, et double la mise (5e). L'ailier droit de Färjestads BK démarre alors son festival, puisqu'il va se fendre d'un quadruplé. Son deuxième but vient ainsi d'une grossière erreur de Kevin Hecquefeuille au milieu de terrain, ce qui laisse son adversaire seul face à Huet (32e). Sur un nuage, le Norvégien enchaîne ensuite deux nouveaux buts après des tirs mal renvoyés par la défense tricolore (36e, 53e). Dans une position beaucoup plus conservatrice dans le dernier tiers, les Scandinaves ne laissent plus aucune chance à des Bleus de toute façon bien trop maladroits devant le but pour espérer mieux. Seul Fleury, après un joli mouvement à trois (11e), et Meunier, après un centre d'Hecquefeuille (32e), vont ainsi trouver la faille. Les Bleus terminent d'ailleurs ce Mondial avec un pourcentage de 4% de réussite aux tirs. Un peu trop famélique pour espérer voir les quarts...