La France encore avec l'Espagne

  • A
  • A
La France encore avec l'Espagne
Partagez sur :

Comme lors de ses deux dernières compétitions, la France retrouvera l'Espagne lors de la première phase du prochain Euro, organisé en Serbie en janvier 2012. Un adversaire coriace auquel vient s'ajouter la Hongrie, déjà dans la poule des Bleus en 2010, tandis que la Russie sera le quatrième larron de la poule.

Comme lors de ses deux dernières compétitions, la France retrouvera l'Espagne lors de la première phase du prochain Euro, organisé en Serbie en janvier 2012. Un adversaire coriace auquel vient s'ajouter la Hongrie, déjà dans la poule des Bleus en 2010, tandis que la Russie sera le quatrième larron de la poule. La France est désormais fixée sur son sort. Appelés à défendre leur titre de champion d'Europe acquis en Autriche en 2010, les Bleus auront du pain sur la planche, à partir du 15 janvier prochain en Serbie. Les partenaires de Nikola Karabatic retrouveront en effet l'Espagne dès la première phase de poules, en compagnie de la Hongrie et la Russie. Les Espagnols, troisièmes du dernier Mondial et seule équipe à ne pas avoir rendu les armes en Suède avec un match nul face aux Bleus (28-28), seront même leurs premiers adversaires, le 16 janvier, dans la ville de Novi Sad. Pour le reste, les deux autres équipes sont également connues de la troupe de Claude Onesta, et apparaissent un poil moins dangereuses. La Hongrie, septième du dernier Mondial, avait en effet été corrigée (37-24) par l'équipe de France lors de la deuxième phase. Les partenaires de László Nagy restent toutefois dangereux, si tant est qu'on les prenne un peu trop à la légère. De son côté, la Russie est une équipe en reconstruction, puisqu'elle n'a même pas participé au dernier Championnat du monde, et n'a plus terminé une grande compétition au-dessus de la dixième place depuis les Jeux de Pékin, en 2008. Au sortir de cette poule de quatre, seul le dernier sera éliminé, tandis que les trois autres iront croiser la route de la poule D, composée de la Croatie, la Norvège, l'Islande et la Slovénie. Autant dire qu'il vaudra mieux faire que les Bleus fassent le plein de points au premier tour, pour mieux affronter des Croates, décevants ces derniers temps, mais qui ne rêvent que de faire tomber la France, ou la Norvège, qui peut toujours causer quelques soucis. Enfin, l'Islande apparaît un ton en dessous, même si Olafur Stefansson et sa petite bande ont toujours quelques tours au fond de leur sac.