La France battue d'entrée

  • A
  • A
La France battue d'entrée
Partagez sur :

HANDBALL - Pour leur première rencontre du Mondial en Chine, l'équipe de France s'est inclinée face au Brésil (20-22).

L'équipe de France a manqué la première rencontre du Mondial chinois, samedi à Wuxi, face au Brésil (20-22). Inefficaces offensivement et trop inconstantes, les Bleues ont longtemps buté sur une défense auriverde parfaitement en place. Elles grillent ainsi leur joker dans l'optique du deuxième tour.Elles pouvaient difficilement faire pire. A l'heure de débuter un Mondial qui devait marquer le début d'une génération encore en cours d'apprentissage, le collectif des Bleues s'est délité d'entrée, samedi à Wuxi pour la première rencontre du groupe A face au Brésil, pourtant l'un des adversaire de la poule à sa portée. Une équipe que les Tricolores avaient également largement battu il y a de cela deux semaines lors du tournoi de Paris (26-18). Mais, l'enjeu a cette fois pesé lourd sur les frêles épaules bleues.La rencontre débute pourtant tranquillement avec deux buts de Marion Limal (2-2, 3e). Mais Olivier Krumbholz n'aura droit qu'à trois minutes de quiétude puisque ses joueuses lui offrent ensuite un festival de passes ratées, tirs manquées et défenses laxistes, pour encaisser un premier gros éclat avec un terrible 6-0 (2-8, 13e). Si le coach tricolore pose bien un temps-mort immédiatement suivi d'effet puisque Mariama Signate marque, le jeu offensif des Bleues ne s'en retrouve pas grandi et reste trop stéréotypé pour inquiéter les Brésiliennes (6-12, 27e). Sans doute inquiètes à l'idée de rejoindre les vestiaires avec un tel écart et de devoir essuyer les remontrances musclées de leur entraîneur, les Tricolores accélèrent pour revenir à quatre buts à la pause (9-13, 30e).Les Bleues brûlent déjà leur jokerComme une copie conforme de la première période, c'est Limal qui ouvre le compteur bleu, avant de sombrer avec toutes ses coéquipières (11-18, 45e), trop handicapées par les maladresses multiples et variées dont elles font preuve en attaque. Toujours largement menées à 10 minutes de la fin de la rencontre (13-20, 50e), les Françaises, et notamment Siraba Dembélé, meilleure marqueuse bleue avec 6 buts, vont avoir un dernier sursaut d'orgueil pour finalement échouer à deux buts au finale (20-22). Un écart qui ne reflète finalement pas la physionomie d'un match dans lequel elles ne sont jamais vraiment entrées. Cette défaite fera toutefois tâche au moment des comptes finaux puisque les Brésiliennes restent des adversaires potentielles pour les Bleues quant à l'attribution de la quatrième place qualificative pour le deuxième tour. Il faudra donc battre l'une des trois favorites, l'Allemagne, la Suède ou le Danemark, dès dimanche.