La finale rêvée

  • A
  • A
La finale rêvée
Partagez sur :

Impensable il y a encore quelques semaines, le cinquième affrontement de la saison entre Manchester United et Chelsea, dimanche à Old Trafford, va bien être décisif pour l'attribution du titre de champion d'Angleterre. Avec trois points de retard à trois journées de la fin, les tenants du titre londoniens vont jouer leur va-tout face à des Diables Rouges en position de force.

Impensable il y a encore quelques semaines, le cinquième affrontement de la saison entre Manchester United et Chelsea, dimanche à Old Trafford, va bien être décisif pour l'attribution du titre de champion d'Angleterre. Avec trois points de retard à trois journées de la fin, les tenants du titre londoniens vont jouer leur va-tout face à des Diables Rouges en position de force. Après avoir compté jusqu'à 15 points de retard sur Manchester United au mois de mars, Chelsea n'en a plus que trois de débours à trois journées de la fin, avec une différence de buts identiques (+38 !). Autant dire que cette rencontre entre les deux derniers champions d'Angleterre sera plus que décisive dans l'attribution du titre, même si le calendrier des Blues (contre Newcastle et à Everton) semble plus ardu que celui des Red Devils (à Blackburn et face à Blackpool). Etat des lieux avant le choc de dimanche. Avantage Manchester United -Le fameux avantage psychologique est clairement du côté de Nani et de ses partenaires, après les deux victoires glanées coup sur coup par MU en quarts de finale de la Ligue des champions (1-0 à Stamford Bridge, 2-1 à Old Trafford). "Nous avons prouvé que nous pouvions jouer contre eux et remporter ces deux manches, avance le Portugais dans les colonnes du Manchester Evening News. Je pense que ça nous donne un avantage psychologique avant ce match crucial." La qualification pour la finale européenne de Wembley n'a pu que renforcer cette confiance. -En mettant près de dix titulaires au repos mercredi pour la demi-finale de retour de Ligue des champions face à Schalke (4-1), Alex Ferguson a tout fait pour préserver ses joueurs majeurs, à l'image de son complémentaire duo d'attaque Rooney-Hernandez. "La défaite de dimanche (face à Arsenal, 0-1, ndlr) nous a rappelé l'importance de ce match et c'est une des raisons pour lesquelles j'ai fait ces choix mercredi, avoue Sir Alex. L'équipe sera donc fraîche." Une fraîcheur qui pourrait faire la différence, même si les Londoniens ont eu toute la semaine pour préparer ce match. -Old Trafford a, plus que jamais, des allures de forteresse imprenable. Vainqueurs de 16 matches sur 17 dans leur antre en championnat, les Diables Rouges n'y ont concédé qu'un seul match nul, face à West Bromwich en octobre dernier (2-2). La dernière équipe à s'y être imposé en Premier League n'est autre que... Chelsea, en avril 2010 (2-1). Avantage Chelsea -Si l'avantage psychologique est une notion à prendre en compte, une autre pourrait aussi avoir son importance, même si elle beaucoup plus symbolique. La chance du champion pourra-t-elle ramener Chelsea sur la première marche ? L'an dernier, les Blues avaient enchaîné après leur victoire à Old Trafford, pour terminer en boulet de canon avec un petit point d'avance sur Manchester United. Et Carlo Ancelotti est plutôt du genre superstitieux... -En souffrance en début d'année, les Blues ont depuis remonté la pente et affichent actuellement une belle forme, avec une série en cours de cinq victoires de rang en championnat. Malgré le marasme de Fernando Torres - qui a enfin fini par ouvrir son compteur buts -, Chelsea ne lâche actuellement plus de points en route et revient de tellement loin, après avoir compté jusqu'à 15 points de retard en mars ! L'expérimentée équipe londonienne joue donc son va-tout sur cette rencontre, qui constitue son dernier objectif de la saison. -Régulièrement relégué sur le banc des remplaçants depuis l'arrivée de Fernando Torres, souvent inexplicablement comme en Ligue des champions, Didier Drogba devrait encore débuter dimanche, après avoir disputé l'intégralité du dernier match face à Tottenham. L'Ivoirien répond souvent présent dans les grands matches et c'est lui, en sortant du banc, qui a inscrit l'unique but londonien lors de la double-confrontation européenne entre les deux équipes. Le facteur X Howard Webb, l'arbitre qui officiera dimanche après-midi au Théâtre des Rêves, a déjà été suspecté d'avantager Manchester United par le passé, et ce n'est pas Ryan Babel, mis à l'amende pour avoir posté sur Twitter une photo de Webb vêtu du maillot des Red Devils, qui dira le contraire. Et si les Blues n'ont pas, eux non plus, eu à se plaindre de l'arbitrage ces derniers temps - notamment lors de la dernière journée -, une statistique interpelle : Howard Webb a accordé un penalty à MU lors de trois de ses quatre derniers matches à Old Trafford...