La finale avant l'heure

  • A
  • A
La finale avant l'heure
Partagez sur :

Alors que la LNH a décidé cette année de faire jouer la finale de la Coupe de France à Bercy, elle ne pourra pas jouir de l'affiche tant rêvée entre Montpellier et Chambéry. Et pour cause, le tirage au sort a décidé de mettre aux prises les deux meilleures équipes de l'Hexagone dès les quarts de finale, mercredi soir dans l'Hérault. Un choc majuscule pour les deux clubs français qui rivalisent sur tous les tableaux.

Alors que la LNH a décidé cette année de faire jouer la finale de la Coupe de France à Bercy, elle ne pourra pas jouir de l'affiche tant rêvée entre Montpellier et Chambéry. Et pour cause, le tirage au sort a décidé de mettre aux prises les deux meilleures équipes de l'Hexagone dès les quarts de finale, mercredi soir dans l'Hérault. Un choc majuscule pour les deux clubs français qui rivalisent sur tous les tableaux. Montpellier-Chambéry acte 4. Après le Trophée des Champions et la finale de la Coupe de la Ligue, remportés par le club héraultais, et la première manche en championnat, enlevée par la formation savoyarde, les deux meilleures équipes françaises se retrouvent déjà pour la quatrième fois de la saison mercredi soir, en Coupe de France cette fois-ci. Le tirage au sort des quarts de finale a accouché d'un choc, véritable finale avant la lettre, qui a forcément dû faire grincer des dents certains dirigeants de la Ligue nationale de handball, lesquels rêvaient, comme beaucoup, d'un affrontement entre les deux géants le 21 mai prochain à Bercy. La main de Grégory Anquetil, l'ancien capitaine du MAHB et aujourd'hui toujours au club, en a décidé autrement. Et alors que les trois autres affiches (voir ci-dessous) ne proposent aucune confrontation entre équipes de l'élite, celle-ci verra se frotter deux clubs qualifiés pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions. Ce Montpellier-Chambéry intervient d'ailleurs à une période charnière, juste après une semaine dédiée à l'équipe de France et quelques jours avant le retour des deux protagonistes sur la scène européenne. Sans Guigou, Accambray ni Roiné Mercredi soir, le MAHB fera sans deux de ses quatre champions du monde 2011. Michaël Guigou, blessé au pouce et absent normalement jusqu'à la fin du mois, a été rejoint pour une petite dizaine de jours à l'infirmerie par William Accambray. L'arrière gauche au crane rasé, fruit du bizutage effectué par ses coéquipiers de l'équipe de France à Montpellier samedi dernier, souffre d'une déchirure intercostale. Forfait, il devrait néanmoins pouvoir tenir sa place à Schaffhausen en Ligue des Champions le 24 mars. La richesse de l'effectif montpelliérain, toujours privé des services de Wissem Hmam et Florent Joli, sera une nouvelle fois mise à contribution. A Chambéry, où l'effervescence du match face à Ciudad Real (27 mars) commence à se faire sentir, ce déplacement dans l'Hérault est évidemment le pire tirage possible. Pas question pour autant de saborder ce grand rendez-vous qui, s'il débouchait sur une victoire, ouvrirait en grand les portes d'un titre tant recherché. Philippe Gardent sera privé, et ce jusqu'à la fin de la saison, de Bertrand Roiné touché au tendon d'Achille depuis le Championnat du monde en Suède. Les Savoyards pourront néanmoins compter sur le bras droit de Damir Bicanic, son suppléant, lequel vient d'être élu meilleur joueur de D1 du mois de février avec une moyenne de 8.7 buts par match. Un poison dont devra se méfier la défense de Montpellier dans ce quart de finale disputé à guichets fermés à l'Arena.