La FFF commence sa mue

  • A
  • A
La FFF commence sa mue
Partagez sur :

La Fédération française de football a adopté samedi les règles d'une nouvelle gouvernance, première étape d'un changement dans le fonctionnement de la puissante FFF. Le prochain président sera désormais élu avec un système de scrutin de liste. Quant à la répartition des voix, entre amateurs et professionnels, elle a aussi évolué, ces derniers voyant leur pouvoir prendre du poids.

La Fédération française de football a adopté samedi les règles d'une nouvelle gouvernance, première étape d'un changement dans le fonctionnement de la puissante FFF. Le prochain président sera désormais élu avec un système de scrutin de liste. Quant à la répartition des voix, entre amateurs et professionnels, elle a aussi évolué, ces derniers voyant leur pouvoir prendre du poids. C'est une première étape. Sommée par les plus hautes autorités de l'état de changer de méthode, après l'échec des Bleus à la Coupe du monde sud-africaine, la Fédération française de football a entamé sa mutation ce samedi. Si on est encore loin d'une révolution dans le milieu parfois particulier de la FFF, on peut y voir quelques évolutions de marque. A commencer par le mode d'élection du président. Désigné à l'époque par le très puissant Conseil fédéral, le patron de la fédération sera désormais élu par un système de scrutin de liste. L'assemblée générale extraordinaire du 2 avril a voté à 90,1 % en faveur de cette réforme, à l'instar de la création d'un Comité exécutif de dix membres. Le communiqué de la FFF précise également la naissance d'une "Haute autorité (20 membres) représentant les « familles » du football", qui a bénéficié de 70,5% des suffrages. Le point qui avait soulevé peut-être le plus de réticence, du côté du football amateur, concerne le renforcement du monde professionnel. Ce dernier va passer de 25 à 37% des voix, ce qui lui permet de posséder une minorité de blocage (33%). 79% des votants ont penché en faveur de ce texte. En contrepartie, la contribution financière réservée au football amateur sera "plus importante, pérenne et garantie": 2,5% des droits télévisés négociés par la LFP et des recettes liées aux paris sportifs avec un plancher fixé à 14,26 millions d'euros. (90,5% de votes) "La moitié du chemin avait été accomplie le 18 décembre. Vous avez accompli l'autre moitié ce matin en faisant de la réforme une réalité, en faisant le choix du changement, ce changement dont notre fédération a besoin pour son avenir et pour assumer plus efficacement ses missions", a commenté Fernand Duchaussoy après l'assemblée générale. Pour le président de la "3F" par intérim, l'avenir passe désormais par le 18 juin, date de l'élection du président. "Pour la première fois, l'organe directeur de la FFF sera désigné par un scrutin de liste, au terme d'une vraie campagne électorale. C'est un véritable progrès démocratique, une avancée moderne pour notre institution qui doit nous rendre fiers et optimistes", a-t-il ajouté. La campagne est lancée.