La FFC blanchit Longo

  • A
  • A
La FFC blanchit Longo
Partagez sur :

Soupçonnée de dopage pour défaut de localisation, Jeannie Longo a été "relaxée de toute poursuite disciplinaire", a annoncé mardi la Fédération française de cyclisme. La Commission nationale de discipline a ainsi donné raison aux avocats de la championne, qui avaient souligné un problème de procédure. L'AFLD a toutefois encore l'opportunité de se saisir de ce dossier.

Soupçonnée de dopage pour défaut de localisation, Jeannie Longo a été "relaxée de toute poursuite disciplinaire", a annoncé mardi la Fédération française de cyclisme. La Commission nationale de discipline a ainsi donné raison aux avocats de la championne, qui avaient souligné un problème de procédure. L'AFLD a toutefois encore l'opportunité de se saisir de ce dossier. L'affaire est encore loin d'être close, mais c'est une première victoire pour Jeannie Longo. Accusée en septembre dernier par l'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD) d'avoir enfreint à trois reprises les règles de localisation et donc suspendue depuis à titre provisoire, la Grenobloise a été "relaxée de toute poursuite disciplinaire" par la Fédération française de cyclisme (FFC), qui l'a fait savoir mardi par le biais d'un communiqué. La Commission nationale de discipline a retenu l'argument déposé le 8 novembre dernier par les avocats de la championne de 53 ans, à savoir qu'elle ne faisait plus partie du groupe d'athlètes ciblés au moment de ses manquements. Celle qui a été sacrée à treize reprises championne du monde n'a donc pas enfreint les règles antidopages édictées par l'Agence mondiale antidopage (AMA). C'est une bonne nouvelle pour cette dernière qui avait déjà eu la satisfaction il y a un mois de voir la suspension de son mari et entraîneur Patrice Ciprelli, accusé d'avoir acheté en 2007 de l'EPO chinoise et suspendu provisoirement par la FFC, être levée par le Tribunal administratif de Grenoble. Ce n'est toutefois pas la fin du feuilleton pour les Longo-Ciprelli, car l'AFLD peut encore se saisir du dossier de la championne olympique d'Atlanta, alors que son compagnon doit être entendu par la commission de discipline de la FFC d'ici la fin de l'année.