La "farce" a de l'avenir

  • A
  • A
La "farce" a de l'avenir
Partagez sur :

L'expérience n'en est plus une... Pour affronter les Tonga, samedi, à l'occasion du dernier match des Bleus dans la Poule A de la Coupe du monde, Marc Lièvremont a choisi de renouveler sa confiance à Morgan Parra à l'ouverture, alors que François Trinh-Duc débutera sur le banc. Le quinze défait par les Blacks intègre trois nouveaux joueurs, Palisson, Lakafia et Servat, dans ce qui ressemble fort à une répétition générale avant les quarts de finale.

Et les heureux élus sont... Pour affronter les Tonga, samedi, à l'occasion du dernier match des Bleus dans la Poule A de la Coupe du monde, Marc Lièvremont a choisi de renouveler sa confiance à Morgan Parra à l'ouverture, alors que François Trinh-Duc débutera sur le banc. Le quinze défait par les Blacks intègre trois nouveaux joueurs, Palisson, Lakafia et Servat, dans ce qui ressemble fort à une répétition générale avant les quarts de finale. C'est un choix fort de la part de Marc Lièvremont. Deux jours après la petite correction reçue des mains Blacks (37-17), le sélectionneur a décidé de reconduire la charnière inaugurée à l'Eden Park. Aux côtés de Dimitri Yachvili, Morgan Parra vivra donc sa deuxième expérience de n°10 avec le XV de France. En un peu plus d'une heure face à Dan Carter et sa bande, le Clermontois a convaincu le staff qu'il méritait d'être revu à ce poste qu'il accepte un peu contraint, aux dépens de François Trinh-Duc. "Morgan m'a donné satisfaction sur ce match, même si Trinh-Duc a réalisé une bonne rentrée en marquant cet essai, et je loue son comportement toute la semaine après une déception légitime ; Morgan s'est gagné le droit de rejouer en 10, il y a mis beaucoup de conviction dans sa préparation et dans le contenu de son match, j'ai aimé sa performance", a résumé Marc Lièvremont. Faut-il y voir le signe que Parra a désormais une bonne longueur d'avance sur Trinh-Duc ? Le message est clair... Traille et Picamoles en tribunes Car ce quinze, amené à se frotter à des Tongiens pratiquement éliminés et donc totalement libérés, ressemble fort, comme prévu, à un "XV type" en vue des quarts de finale, pour lesquels les Bleus doivent encore valider leur ticket. En attendant ce probable choc contre l'Angleterre, attendu depuis le début de la compétition, ils seront plusieurs Tricolores à jouer gros samedi à Wellington. On pense, en premier lieu, aux trois nouveaux entrants. Si William Servat reprend logiquement le talonnage, aux dépens de Dimitri Szarzewski, Alexis Palisson, de retour de blessure, et Raphaël Lakafia (préféré à Imanol Harinordoquy) se voient offrir une chance en or de s'installer dans une équipe que quittent Damien Traille et Louis Picamoles, même pas remplaçants. Déjà sortis à la pause contre les Blacks, le Biarrot et le Toulousain paient décidément ces 40 premières minutes douloureuses face aux Néo-Zélandais. Et peut-être plus encore leurs sorties médiatiques après la rencontre, en ce qui concerne Traille... Lièvremont aura toutefois des mots apaisants pour Picamoles, au point même d'avouer: "J'ai été tenté de reconduire Louis, lâche le sélectionneur, qui précise encore: "Les raisons de son coaching sont plutôt stratégiques et liées à nos zones de faiblesse autour des rucks." Pas un mot en revanche pour Traille, dont le sort semble scellé. Privé du début de compétition en raison d'une blessure au psoas, Palisson tient lui l'occasion de confirmer les bonnes dispositions entrevues lors des matches de préparation, à l'aile, permettant dans le même temps le glissement de Maxime Médard à l'arrière. "Un joueur ne va pas changer radicalement le comportement d'une équipe, mais, sans lui, nous n'avions plus que deux ailiers de formation, note Marc Lièvremont au sujet du néo Toulonnais. On attend d'Alexis qu'il revienne au niveau qui était le sien contre les Irlandais." Si tel était le cas, il se réserverait une place bien au chaud en vue des phases finales. -------------------------------------------------- Le XV de France: Médard - Clerc, Rougerie, Mermoz, Palisson- (o) Parra, (m) Yachvili - Lakafia, Dusautoir (cap.), Bonnaire - Nallet, Papé - Ducalcon, Servat, Poux. Remplaçants: Szarzewski, Barcella, Pierre, Harinordoquy, Trinh-Duc, Estebanez, Heymans.