La Facem veut laver son nom

  • A
  • A
La Facem veut laver son nom
Partagez sur :

Sérieusement mise en cause depuis une semaine, et la reprise ratée du Stade Français, la Facem riposte. Alors que Max Guazzini a porté plainte contre X pour escroquerie, la Fondation d'aide à l'enfance maltraitée estime qu'elle a été elle-même victime d'une escroquerie par une autre société et entend désormais retrouver sa virginité.

Sérieusement mise en cause depuis une semaine, et la reprise ratée du Stade Français, la Facem riposte. Alors que Max Guazzini a porté plainte contre X pour escroquerie, la Fondation d'aide à l'enfance maltraitée estime qu'elle a été elle-même victime d'une escroquerie par une autre société et entend désormais retrouver sa virginité. "Une légende sinistre". Une semaine après avoir été accusée par Max Guazzini et Bernard Laporte, dans le cadre de la reprise avortée du Stade Français, la Facem a décidé de riposter, via un long et alambiqué communiqué publié mardi, dans lequelle elle défend sa bonne foi, sans convaincre totalement. "La société, d'origine canadienne, est aujourd'hui mal connue du grand public et des médias français. En effet, son président, Monsieur Job Ariste, ne souhaitait pas communiquer selon les usages en vigueur, avant la finalisation complète et définitive des négociations qui étaient en cours, démarre ce communiqué, faisant référence à la reprise du club parisien via une structure montée avec Bernard Laporte, Rugby Développement. Il apparaît clairement que cette discrétion a malheureusement contribué à construire la légende sinistre qui entoure désormais l'image de Facem Corporation, largement diffusée dans les médias français". Accusée d'escroquerie par les dirigeants du club parisiens, qui ont longtemps attendu des fonds (12 millions d'euros) avant de s'apercevoir que les documents banquaires étaient des faux, la Facem estime que la faute ne vient pas d'elle, mais d'une entreprise intermédiaire, Radd International LLC. "M.Laporte a ainsi réclamé un engagement de la Facem sous 48 heures. A ce moment des événements, Facem Corporation n'était pas en mesure de fournir une lettre de capacité bancaire pour ce type d'investissement. Dès lors, Facem Corporation a fait appel à un tiers pour que celui-ci fournisse cette capacité bancaire pour son compte. C'est dans ce cadre exceptionnel que FACEM a fait appel à la société Radd International LLC et ceci en dehors du cadre et des procédures habituelles de FACEM Corporation. Ce défaut de diligence et cette précipitation auront été fatals à ce dossier". Une autre structure en faute ? Et la mystérieuse fondation canadienne, soucieuse de se dédouaner en reportant la faute sur d'autres, de poursuivre: "Il s'avère que les documents fournis par Radd International LLC étaient bien des faux et les frais engagés par Mr Laporte au travers de Facem et remis à cette société pourraient constituer un délit d'escroquerie. Facem Corporation et Monsieur Laporte sont bien deux victimes de cette société et de leurs dirigeants", précise la Fondation, qui entend désormais laver son nom, et accuse Max Guazzini et Bernard Laporte de s'être précipités dans leurs accusations. "Facem Corporation est heureuse d'avoir appris que le Stade Français ait pu trouver un repreneur. Nous regrettons amèrement que l'enchaînement des faits, l'emballement médiatique, le manque de loyauté de ses partenaires aient pu conduire Facem Corporation à voir son image à ce point ternie. Dans le futur, nous ne manquerons pas de communiquer sur la vraie nature de Facem Corporation et de montrer à ceux qui voudront le voir sous un autre prisme nos réalisations et notre éthique", conclut le communiqué. Des explications cependant un peu fumeuses qui ne devraient guère satisfaire la "partie adverse". D'autant que dans l'affaire, Max Guazzini et Bernard Laporte y ont perdu crédit, argent et postes, l'un comme l'autre étant désormais écartés de la direction opérationnelle du club parisien. La Facem n'aura fait que passer brièvement par Paris, histoire de s'offrir une notoriété médiatique inédite en France, elle pourrait y revenir plus tard, mais devant les tribunaux, ce qui lui donnera l'occasion d'appuyer ses dires et de se défendre. Au Stade Français, une page est en tout cas tournée...