La F1 en pleine tempête

  • A
  • A
La F1 en pleine tempête
Partagez sur :

Coup de tonnerre sur la Formule 1. La Fota (l'Association des écuries de Formule 1) a refusé, jeudi, les nouvelles règles que la FIA tente d'instaurer pour la saison 2010. Une championnat parallèle pourrait même voir le jour avec les grands noms de la F1 comme Ferrari, McLaren-Mercedes ou Brawn GP.

Coup de tonnerre sur la Formule 1. La Fota (l'Association des écuries de Formule 1) a refusé, jeudi, les nouvelles règles que la FIA tente d'instaurer pour la saison 2010. Une championnat parallèle pourrait même voir le jour avec les grands noms de la F1 comme Ferrari, McLaren-Mercedes ou Brawn GP.C'est un véritable camouflet pour la FIA. Un épisode de plus dans le feuilleton non-sportif qui rythme la saison de F1. En désaccord total avec l'institution internationale, la Fota (l'Association des écuries de Formule 1) a décidé de créer sa propre compétition en marge du championnat du monde de Formule 1.Via un communiqué publié jeudi soir, les écuries majeures du plateau ont donc révélé qu'elles se préparaient à entamer les préparatifs d'un championnat parallèle afin d'exprimer leur mécontentement envers les nouvelles règles que Max Mosley tentent d'instaurer pour la prochaine saison. La tension est donc encore montée d'un cran supplémentaire dans une guerre qui a débuté il y a environ un mois.Les inscrits connus dès samediMcLaren-Mercedes, BMW Sauber, Renault, Toyota, Brawn GP, Ferrari, Red Bull et Toro Rosso ont refusé les conditions proposées par la fédération internationale et l'ont fait savoir. "Il est devenu clair que les écuries ne peuvent continuer à faire des compromis sur les valeurs fondamentales du sport. Elles ont refusé de modifier les conditions de leurs inscriptions pour le Championnat 2010" révèle le communiqué de la Fota.L'association ne s'arrête pas là en menaçant clairement : "Les équipes n'ont pas d'autre alternative que de commencer à préparer un nouveau championnat qui reflètera les valeurs de ses participants et de ses partenaires." Énorme coup de bluff ou véritable intention de se démarquer, toujours est-il que Max Mosley se retrouve un peu plus dos au mur dans cette affaire. Pourtant le patron de la FIA tient bon et semble rester fixer sur ses objectifs. "Nous sommes déçus mais pas surpris par l'incapacité de la Fota à trouver un compromis dans le meilleur intérêt du sport" a t-il regretté dans un communiqué."Il est évident que certains éléments au sein de la Fota ont recherché cette issue tout au long d'une longue période de négociations et ne se sont pas engagés de bonne foi dans les discussions. La FIA ne peut permettre une course financière à l'armement dans le championnat, ni de laisser la Fota dicter les règles de la Formule 1", ajoute la fédération avant de menacer à son tour, "la limite pour une inscription inconditionnelle au championnat reste fixée à vendredi soir." La liste définitive des écuries entrantes pour 2010 sera vraisemblablement annoncée samedi. Le bras de fer risque donc bien de durer et il semblerait que l'on se dirige tout droit vers une voie sans issue.