La DS3 se dévoile

  • A
  • A
La DS3 se dévoile
Partagez sur :

De sortie mondaine avant de partir au charbon dès le mois de février prochain en Suède, la DS3 mouture WRC s'offre aux regards des amateurs de rallye ces jours-ci au Mondial de l'automobile. Après la Xsara et la C4, Citroën a choisi de miser sur la petite citadine pour partir en 2011 à la conquête d'un septième titre constructeur et permettre à Sébastien Loeb de briguer un huitième sacre de rang.

De sortie mondaine avant de partir au charbon dès le mois de février prochain en Suède, la DS3 mouture WRC s'offre aux regards des amateurs de rallye ces jours-ci au Mondial de l'automobile. Après la Xsara et la C4, Citroën a choisi de miser sur la petite citadine pour partir en 2011 à la conquête d'un septième titre constructeur et permettre à Sébastien Loeb de briguer un huitième sacre de rang. Sébastien Loeb peut être rassuré. Son futur bolide semble bien né. Sa vaillante C4 WRC s'apprête à tirer sa révérence après avoir dominé la discipline quatre saisons durant. Passés deux derniers détours par la Catalogne et la Grande-Bretagne, elle cèdera la place à la toute jeune DS3 WRC, qu'on espère promise à la même carrière entre les mains du désormais septuple champion du monde des rallyes et de son héritier désigné, Sébastien Ogier, déjà deux fois vainqueur cette année. Force est de reconnaître en tout cas que la tenue de sport va comme un gant à la citadine. Râblée, encore plus agressive que le modèle de série avec ses épaules bodybuildées et son aileron arrière oversize, la DS3 WRC annonce déjà la couleur sur la moquette de la porte de Versailles. Conformément à une réglementation 2011 qui privilégie la réduction des coûts, elle abandonne le quatre-cylindres 2.0 de ses ancêtres pour inaugurer un 1.6 (évidemment lui aussi turbocompressé) de 300 chevaux à injection directe. La boîte séquentielle Sadev à six rapports perd pour la même raison sa commande semi-automatique, tandis que le différentiel central disparaît. Le gabarit et l'empattement plus faible de la DS3 par rapport à la C4 pourrait lui donner de nouveaux atouts, à la manière de la petite Peugeot 206 lors de son arrivée en 1999 face aux imposantes Subaru Impreza et Mitsubishi Lancer. Sébastien Loeb a déjà confirmé en conférence de presse que cette auto "plus courte, plus large, donc un peu plus nerveuse" n'était pas pour lui déplaire. A une centaine de mètres de là, quelques minutes plus tard, MINI présentait sa Countryman WRC, qui fera sa première saison complète en 2012. Il va y avoir du sport...