La Diamond League s'élance !

  • A
  • A
La Diamond League s'élance !
@ Reuters
Partagez sur :

ATHLE - La Diamond League remplace la Golden League.

ATHLE - La Diamond League remplace la Golden League.La course au diamant est lancée. Toute nouvelle dans le monde de l'athlétisme, cette compétition se déroulera aux quatre coins du monde: en Asie, au Moyen-Orient, en Europe et aux États-Unis, alors que la Golden League n'avait lieu qu'en Europe. Ainsi, sa remplaçante propose quatorze meetings, deux fois plus que l'ancienne compétition qui ne couvrait que six étapes. Parmi ces quatorze rendez-vous, les traditionnels meetings de Londres, Paris, Bruxelles ou Zurich reviennent et d'autres comme ceux de New York, Shanghai, Oslo ou Lausanne font leur apparition. Parmi les grandes innovations, le circuit offrira une plate-forme de 32 épreuves, réparties lors des différents meetings. Une "Diamond Race" sera organisée tout au long de la compétition et récompensera d'un diamant de 4 carats (environ 65 000 euros) celui qui aura cumulé le plus grand nombre de points.Cette Ligue de diamant est en tout cas très attendue par les athlètes. Allyson Félix, triple championne du monde du 200m féminin et vice championne olympique, affirme que "la Diamond League est plus attrayante que la Golden League, parce que le 200m, ma spécialité, était rarement à l'honneur en Golden League durant les six dernières années. Je suis excitée parce que cette Diamond League donne à tout le monde la possibilité de participer à son épreuve". Et pour Christian Cantwell, spécialiste du lancer de poids, vice-champion olympique et récent champion du monde en salle à Doha, la ligue de diamant "est notre chance de briller".Sans Bolt mais avec Powell à DohaVendredi soir à Doha, le public devra néanmoins se passer d'Usain Bolt et Yelena Isinbayeva, qui a annoncé son break et un retour en 2011. Le sprinteur, lui, ne commencera que le 23 mai à Shanghai, lors de la 2e étape du circuit, en compagnie de la star locale Liu Xiang. En l'absence du Jamaïcain, la star de Doha sera son compatriote Asafa Powell, médaillé de bronze aux Championnats du monde de Berlin et grand favori du 100m. Le clou du spectacle devrait cependant être le 400m féminin, avec le duel annoncé entre la triple championne du monde du 200m, Allyson Félix, et la championne olympique du 400m, Christine Ohuruogu. Le 800m masculin promettant également, avec un Mbulaeni Mulaudzi, champion du monde sud-africain, qui aura fort à faire face au champion olympique kenyan du 1500m, Asbel Kiprop, et au vice-champion olympique du 800m, Ahmed Ismail. Côté français, seule Hind Dehiba-Chahyd défendra les couleurs tricolores, dans le 1500m féminin. Il faudra attendre le meeting de New York pour voir entrer en scène Teddy Tamgho, le recordman et champion du monde en salle du triple saut. Puis viendra le meeting Areva, au Stade de France, pour l'affrontement au sommet entre les perchistes Renaud Lavillenie et Steven Hooker.