La dernière d'Alonso avec Renault

  • A
  • A
La dernière d'Alonso avec Renault
Partagez sur :

FORMULE 1 - Fernando Alonso dispute son dernier Grand-Prix avec Renault ce week-end, à Abu Dhabi.

Cette fois c'est la bonne. Après un au revoir en 2007, Fernando Alonso fera ses adieux ce week-end à l'écurie Renault. Sur le circuit inédit d'Abu Dhabi, le pilote espagnol espère offrir un dernier exploit à son équipe avant de rejoindre Ferrari l'an prochain."Cette course sera pleine d'émotions. J'ai tellement de beaux souvenirs avec cette équipe et je dirai au revoir à des amis qui me sont très chers. Renault, c'est une des grandes équipes en Formule Un et j'ai hâte de me battre avec elle sur les circuits dans les années à venir". Pour Fernando Alonso, quitter cette équipe représente forcément un moment particulier. Car si la fin d'aventure n'est pas aussi belle qu'il aurait pu l'espérer, avec notamment un exercice 2009 très difficile, c'est tout de même au sein de l'écurie française qu'il a écrit ses lettres de noblesse. Quatre titres, deux merveilleuses saisons en 2005 et 2006, et des souvenirs pour la vie. En filant vers McLaren Mercedes pour un crochet d'une seule saison en 2007, Fernando Alonso avait déjà quitté une première fois le cocon. Une saison délicate marquée par une cohabitation douloureuse avec Lewis Hamilton. Cette fois, le "taureau des Asturies" s'en va en toute connaissance de cause puisque plusieurs sources confirment que l'accord entre la Scuderia et l'Espagnol ne date pas d'hier. Un recrutement qui fait suite à un flirt de plusieurs années entre les deux parties. Cinq tours pour connaître une pisteAvant de filer du côté de Maranello, Alonso va tenter à Abu Dhabi de briller une dernière fois sous les couleurs de Renault. Une piste que tous les pilotes vont découvrir à partir des premiers essais libres, vendredi. Une nouveauté que le double champion du monde accueille sereinement. "Il m'a l'air relativement difficile pour les pilotes, glisse-t-il. Il va falloir gérer 20 virages et certains d'entre eux me semblent ardus. Mais je fais ces commentaires en regardant la carte du circuit, ce n'est que lorsque j'aurai effectué le premier tour du tracé à pied que je commencerai à vraiment le saisir".Un apprentissage qui extérieurement peut paraître compliqué mais qui n'inquiète absolument pas Alonso: "Cela ne prend pas très longtemps. La première fois que nous sommes au volant de la voiture sur le circuit, nous le connaissons déjà par coeur car nous l'avons bien étudié auparavant. Après trois ou quatre tours, on comprend le tracé et les zones de freinage. Je dirais que cinq tours sont suffisants pour bien connaître un nouveau circuit." Ce ne sera donc pas un frein à la performance. Pas pour lui en tout cas.Le Grand Prix d'Abu Dhabi est à suivre en direct et en intégralité sur Europe 1 dimanche à 14h. Commentaires: Alexandre Delpérier, Dominique Bressot et Julien Fébreau. Et retrouvez les analyses de notre consultant, Alain Prost, tout au long de la saison de F1.