La dernière chance de Bailly

  • A
  • A
La dernière chance de Bailly
@ Reuters
Partagez sur :

JO 2010 - La Française espère enfin briller grâce au relais 4x6km féminin du biathlon.

JO 2010 - La Française espère enfin briller grâce au relais 4x6km féminin du biathlon. Auteur d'un début de compétition difficile, Sandrine Bailly se voit offrir une dernière occasion de briller sur les pistes de Whistler, mardi, lors du relais 4x6 km. Si le biathlon français a le sourire depuis le début de la quinzaine canadienne, celle qui raflait le gros globe de cristal en 2005 vit des courses difficiles dans l'ombre de ses copines, médaillées à deux reprises avec les deux breloques en bronze de Marie Dorin sur 7,5 km sprint, et de Marie-Laure Brunet sur la poursuite. De son côté, la championne du monde 2003 de poursuite galère en queue de peloton. Ainsi, on la retrouve 15e sur 7,5km, 27e en poursuite, et surtout 52e sur 15 km, avec cinq fautes au tir. Une terrible déconvenue pour la native de Belley. "Ce sont les Jeux, il y en a qui saisissent leur chance et c'est mérité pour eux", expliquait-elle avant de continuer : "Sur les deux courses précédentes, j'avais un problème avec le tir. Aujourd'hui, en plus, j'étais mal physiquement. Je suis lucide, je ne suis pas à mon niveau". "Je n'ai jamais douté d'être présente sur le relais" Toutefois, la Française s'aligne sur la mass-start et parvient enfin à retrouver sa glisse et une certaine fiabilité au tir. Ainsi, elle termine meilleure Française en finissant en 7e position. "Je suis satisfaite d'avoir fait une course à mon niveau, c'était enfin moi aujourd'hui [...] La médaille n'est pas là, mais je suis satisfaite de la manière", s'est ainsi réjoui, dans Le Parisien, la Tricolore, qui a toutefois fait une croix sur une médaille individuelle, la seule qui manquait à son palmarès. "Après le 15 km, j'ai déconnecté complètement, je suis sortie du village pour voir ma famille, mes parents, mes beaux-parents et mon copain. Je n'avais pas besoin d'être rassurée, je n'ai jamais douté d'être présente sur le relais", conclut la biathlète. Il y a quatre ans de cela, à Turin, Sandrine Bailly avait passé sa semaine à flirter avec les podiums avant d'enfin gagner le droit de monter sur la 3e marche, en équipe. Un relais qui, depuis 2006, a toujours rapporté une médaille lors des compétitions planétaires...