La Coupe à quinze, ou moins

  • A
  • A
La Coupe à quinze, ou moins
Partagez sur :

C'est jeudi 31 mars qu'a été atteinte la date limite d'inscription des challengers en vue de la 34e Coupe de l'America. A ce jour, ils sont quatorze challengers, dont trois français, à s'être acquittés des frais d'inscription et à défier ainsi le «defender» américain, Oracle. Une participation sans doute moindre en réalité, puisque certains devraient jeter l'éponge fin avril.

C'est jeudi 31 mars qu'a été atteinte la date limite d'inscription des challengers en vue de la 34e Coupe de l'America. A ce jour, ils sont quatorze challengers, dont trois français, à s'être acquittés des frais d'inscription et à défier ainsi le «defender» américain, Oracle. Une participation sans doute moindre en réalité, puisque certains devraient jeter l'éponge fin avril. La 34e Coupe de l'America victime de la crise ? Toujours est-il que si le passage au multicoque avait suscité un réel engouement à travers le monde (et notamment en France où on n'est pas peu fier de se présenter comme spécialiste du genre), d'autant que le nouveau format annoncé par Russell Coutts et le defender américain Oracle proposait tout un circuit intermédiaire, les World Series (*), censé donner plus de visibilité médiatique aux défis engagés, difficile de savoir combien de challengers en découdront du 13 juillet au 1er septembre 2013 à San Francisco pour la Coupe Louis Vuitton. Au lendemain de la date limite de dépôt des inscriptions, fixée au 31 mars, que l'organisateur, America's Cup Racing Management a d'ailleurs prolongée moyennant pénalité, ils sont, selon l'organisateur, quatorze à avoir fait acte de candidature, douze acceptés par ACRM, qui ont acquitté les 25.000 dollars (17.600 euros) de droit d'entrée, deux étant encore soumis à validation. Quels sont-ils ? De façon certaine, ceux listés par l'organisateur, à savoir le «challenger of record» (premier challenger déclaré), l'Italien Mascalzone Latino, le Suédois Artemis Racing, le Néo-Zélandais Emirates Team New Zealand, le Chinois China Team, l'Australien Team Australia, les Français Aleph Sailing Team du tandem Bertrand Pacé-Alain Gautier, soutenu par la Fédération française de voile et le ministère des Sports, et Energy Team des frères Bruno et Loïck Peyron. Soit sept défis auxquels il faut ajouter cinq "équipes non-dévoilées" mais inscrites dans les formes, parmi lesquels on compte un autre Italien, Venezia Challenge, qui a lui-même annoncé mardi s'être inscrit, et le projet français porté par Stéphane Kandler, qui dirigeait les deux derniers défis tricolores sur la Coupe (K-Challenge et Areva Challenge), et Olivier de Kersauson, les deux hommes ayant également versé les frais d'entrée. Plusieurs sites anglo-saxons font état d'un engagé supplémentaire, sud-coréen, baptisé White Tiger, ce qui porterait le nombre de challengers à dix. Il en resterait donc deux, plus les deux autres n'ayant pas encore été validés. On sait que les Sud-Africains de Team Shosholoza et les Britanniques de TeamOrigin, qui ont jeté l'éponge, n'en seront pas, on peut imaginer que la Russie, voire l'Allemagne ou le Canada feront partie du lot. Prochaine échéance, fin avril Reste qu'au moment d'attaquer les premières World Series en AC45 en août à Cascais, au Portugal (l'AC45 est une version réduite de l'AC72, attendu en 2012, sur lequel auront lieu la Coupe Louis Vuitton et la Coupe de l'America proprement dite), ils seront sans doute moins nombreux, puisque parmi ces dix, peu ont bouclé leur budget, estimé dans une fourchette entre 50 et 80 millions jusqu'en 2013. C'est notamment le cas de Mascalzone Latino, à propos duquel des rumeurs alarmistes ont couru ces derniers mois, de Team Australia et surtout des trois projets français. Comme d'habitude, sur fond de vaines et fatigantes batailles d'egos, tout ce petit monde a en effet décidé de partir en ordre dispersé, résultat, il se pourrait bien que fin avril, il n'y ait plus personne à l'horizon. Car la prochaine échéance arrive très vite, le 30 avril, date à laquelle les engagés doivent de nouveau sortir le portefeuille, d'abord pour verser 200.000 dollars (141.000 euros) destinés à valider l'inscription, surtout pour acquérir un AC45, moyennant la modique somme de 650.000 euros. C'est donc 800.000 euros qu'il faut trouver d'ici le 30 avril, une «paille» cependant à côté du budget total que chaque défi envisage de réunir pour s'aligner au départ de la 34e Coupe de l'America. A ce jour, difficile de savoir si l'un des trois projets tricolores parviendra à ses fins, ce qui est en revanche certain, c'est qu'en attendant que leurs démarches aboutissent, certains syndicats, le défender Oracle, mais aussi Team New Zealand et Artemis, naviguent depuis plusieurs semaines à Auckland sur AC45, comblant à grande vitesse leur supposé retard sur la marine française, auto-proclamée reine du multicoque... (*) ACRM a au passage dévoilé les lieux des World Series 2011 sur AC45: Cascais (Portugal) du 6 au 14 août, Plymouth (Grande-Bretagne) du 10 au 18 septembre, San Diego (Californie) à une date à déterminer entre mi-octobre et début décembre.