La conférence Ouest au crible

  • A
  • A
La conférence Ouest au crible
Partagez sur :

A quelques heures du coup d'envoi de la saison NBA et après vous avoir donné ses pronostics pour la conférence Est, la rédaction vous dévoile ses prédictions pour l'Ouest. Une conférence qu'on imagine encore et toujours dominée par les Lakers, malgré la montée en puissance des jeunes du Thunder. Dallas ou Portland pourraient créer la surprise, alors que Spurs et Suns rétrograderaient au classement.

A quelques heures du coup d'envoi de la saison NBA et après vous avoir donné ses pronostics pour la conférence Est, la rédaction vous dévoile ses prédictions pour l'Ouest. Une conférence qu'on imagine encore et toujours dominée par les Lakers, malgré la montée en puissance des jeunes du Thunder. Dallas ou Portland pourraient créer la surprise, alors que Spurs et Suns rétrograderaient au classement. 1. Los Angeles Lakers: Au dessus de la mêlée Doubles tenants du titre, Kobe Bryant - même diminué par une opération au genou - et ses coéquipiers sont les premiers favoris à leur succession. Avec les apports de Steve Blake et Matt Barnes, la montée en puissance de Pau Gasol, l'expérience de Derek Fisher, la folie - désormais maîtrisée - de Ron Artest, les hommes de Phil Jackson devraient encore survoler les débats à l'Ouest. 2. Oklahoma City Thunder: La jeunesse au pouvoir Huitièmes l'an passé, les jeunes loups d'Oklahoma City débordent d'ambition. Héros de Team USA lors du Championnat du monde et meilleur marqueur de la saison régulière en NBA, Kevin Durant semble lui presque promis, s'il continue dans cette voie, au titre de MVP, alors que Russell Westbrook, troisième meilleur marqueur américain en Turquie, est l'autre maillon fort de l'équipe. A surveiller de près. 3. Dallas Mavericks: La dernière chance de Kidd Dirk Nowitzki est toujours l'homme-clé des Mavs, qui comptent sur Brendan Haywood, arrivé en février avec Caron Butler, pour solidifier un secteur intérieur où Ian Mahinmi et Alexis Ajinça devraient se partager des miettes. Tout le contraire de l'autre Français de l'équipe, Rodrigue - dit "Roddy" - Beaubois, dont le club texan attend beaucoup. A 37 ans, Jason Kidd n'a lui plus de temps à perdre... 4. Portland Trail Blazers: L'outsider enfin au rendez-vous ? Greg Oden va-t-il enfin disputer une saison complète ? Le numéro 1 de la draft 2007 est, avec le candidat au départ Rudy Fernandez, l'une des grandes inconnues de l'équipe de Nate McMillan qui, si elle est épargnée par les blessures, pourrait bien surprendre. André Miller et Brandon Roy doivent eux partager les responsabilités alors que Nicolas Batum est attendu au tournant. 5. San Antonio Spurs: Avant qu'il ne soit trop tard... Les années passent, et les Spurs ne rajeunissent pas. La forme du duo Tim Duncan (34 ans)-Manu Ginobili (33 ans) va avoir une importance considérable sur leur classement final, alors que Tony Parker, désormais bien secondé par George Hill, vit peut-être ses dernières heures au Texas. Et il rêve d'une quatrième bague de champion. Le Brésilien Tiago Splitter pourrait lui être l'une des curiosités de la saison. 6. Utah Jazz: Toujours dans le bon tempo ? Oui, Carlos Boozer a bien quitté Salt Lake City, mais Al Jefferson est arrivé. De quoi permettre à Deron Williams et aux siens de finir dans le Top 5, comme l'an dernier ? Pas forcément, mais les hommes de l'éternel Jerry Sloan - en poste depuis 1988 - doivent espérer que Mehmet Okur et Paul Millsap montent en puissance pour leur permettre d'atteindre encore les demi-finales de conférence. 7. Denver Nuggets: Un vrai méli-mélo Restera, restera pas ? Le sort des Nuggets dépend grandement du choix de Carmelo Anthony, qui pourrait bien émigrer sous d'autres cieux d'ici février. Avec lui, George Karl et ses troupes iront en playoffs mais dans le cas contraire, rien n'est moins sûr. Chauncey Billups, Kenyon Martin et Chris Andersen devront alors porter l'équipe sur leurs épaules. 8. Houston Rockets: Scola veut décoller L'état de santé de Yao Ming va là aussi beaucoup influer sur le bilan final d'une équipe à l'impressionnante profondeur de banc. De retour de son étincelant Mondial, Luis Scola voudra reproduire les mêmes performances sur le sol américain alors qu'on attend beaucoup de la première saison complète de Kevin Martin à Houston. Une formation qui peut terminer beaucoup plus haut. 9. Los Angeles Clippers: Enfin dans la lumière ? Comment passer du douzième rang à une place de concurrent pour les playoffs ? Tel est le grand défi de l'équipe de Blake Griffin, premier choix de la draft 2009 mais qui n'a pas encore joué la moindre minute sur un parquet NBA. Et si Baron Davis et Eric Gordon forment l'uns des "back-court" les plus intéressants de la ligue, le reste de l'effectif de l'autre équipe de Los Angeles semble encore un peu limite. 10. Memphis Grizzlies: Les jeunes poussent Memphis n'a pas, malgré l'arrivée de Tony Allen, beaucoup bougé cet été. Mais Rudy Gay, O.J. Mayo et Mike Conley ont pris de la bouteille alors que Hasheem Thabeet, numéro 2 de la draft 2009, reste une énigme. Marc Gasol devrait encore être l'homme à tout - bien - faire, mais est-ce que ce sera suffisant pour accrocher les playoffs ? 11. Phoenix Suns: Un Nash seul, si seul... Après Mike d'Antoni, Amare Stoudemire et Leandro Barbosa ont eux aussi abandonné Steve Nash, qui risque de se sentir bien seul dans le désert de l'Arizona. Et si le Canadien va devoir prendre beaucoup plus de responsabilités au scoring, tout comme Jason Richardson, Hedo Turkoglu doit lui retrouver sa forme de 2009. Mais le risque de rater les playoffs, pour la deuxième fois en trois ans, n'a jamais été aussi grand. 12. New Orleans Hornets: Paul a les clés Septièmes en 2008-09, onzièmes l'an passé, les Hornets vont-ils poursuivre leur lente descente au classement ? Et Chris Paul, leader incontesté de l'équipe, a-t-il encore des velléités de départ ? Autant de questions auxquelles celui qui, en forme, n'est pas loin d'être le meilleur meneur de la NBA devra rapidement apporter des réponses. Emeka Okafor et Trevor Ariza le soutiendront dans sa tâche. 13. Sacramento Kings: Deux garçons dans le vent Posséder dans ses rangs le meilleur rookie du dernier exercice (Tyreke Evans) et l'uns des plus sérieux candidats à sa succession (DeMarcus Cousins) sera-t-il suffisant pour que les Californiens retrouvent les playoffs après cinq ans d'absence ? Certainement pas, d'autant plus que les rumeurs de délocalisation de la franchise se font de plus en plus pressantes. 14. Minnesota Timberwolves: Des Loups sans défense ? Relativement brillants en pré-saison (6 victoires, 2 défaites), les Loups du Minnesota pourront-ils éviter l'unes de deux dernières places à l'Ouest ? Cela s'annonce compromis pour les hommes de Kurt Rambis qui, malgré les renforts de Wesley Johnson (4e choix de la dernière draft), Michael Beasley et Nikola Pekovic, devront surtout batailler pour éviter d'avoir le pire bilan de la Conférence, voire de la Ligue. 15. Golden State Warriors: Un fauteuil pour deux La seule bonne nouvelle de l'intersaison est venue de New York, d'où a débarqué le sous côté David Lee. Et si Don Nelson a cédé sa place sur le banc au jeune Keith Smart, le principal problème des Warriors reste le même: leurs deux meilleurs joueurs, Monta Ellis et Stephen Curry, évoluent au même poste. La saison s'annonce en tout cas bien longue du côté d'Oakland.