La chasse aux Diables

  • A
  • A
La chasse aux Diables
Partagez sur :

Pour son 20e anniversaire, la Premier League débute samedi sans Tottenham, dont le match face à Everton est reporté en raison des émeutes, mais avec d'autres ambitieux prétendants pour le titre. Manchester United, le tenant, se déplace à WBA dimanche et attend de pied ferme ses concurrents comme ses voisins de City, mais aussi Chelsea et toujours Arsenal, malgré les départs. Alors que Liverpool pointe à nouveau le bout de son nez...

Pour son 20e anniversaire, la Premier League débute samedi sans Tottenham, dont le match face à Everton est reporté en raison des émeutes, mais avec d'autres ambitieux prétendants pour le titre. Manchester United, le tenant, se déplace à WBA dimanche et attend de pied ferme ses concurrents comme ses voisins de City, mais aussi Chelsea et toujours Arsenal, malgré les départs. Alors que Liverpool pointe à nouveau le bout de son nez... Mais qui va bien pouvoir les arrêter ? Avec 12 titres glanés sur les 19 mis en jeu depuis l'inaguration de la Premier League en 1992, les Diables Rouges de Sir Alex Ferguson sont plus que jamais favoris à leur propre succession de l'autre côté de la Manche. D'autant plus qu'avec désormais 19 trophées de champion d'Angleterre au compteur, ils devancent leurs ennemis jurés de Liverpool d'une longueur, des Reds qui, s'ils attendent depuis 1990 un nouveau sacre, sont peut-être mieux armés cette saison pour tenter de le reconquérir. Mais ils ne sont pas les seuls. Champion en titre, sans avoir vraiment survolé les débats, et finaliste de la dernière Ligue des champions, Manchester United ne compte toutefois pas céder sa place sur le trône aussi facilement. Si, après Edwin van Der Sar, l'emblématique Paul Scholes a lui aussi fini par raccrocher les crampons, Ryan Giggs, autre symbole d'Old Trafford, prolonge encore, à 37 ans, l'aventure. David De Gea, Phil Jones et Ashley Young viennent quant à eux rajeunir un effectif qui récupère Danny Wellbeck au sein d'une attaque emmenée par Wayne Rooney et, surtout, Javier "Chicharito" Hernandez, révélation du dernier exercice. Patrice Evra et ses partenaires, qui espèrent toujours voir Wesley Sneijder les rejoindre, ne seront donc pas faciles à venir déloger, mais plusieurs prétendants frappent à la porte avec insistance. A commencer par leurs voisins de Manchester City, qu'ils viennent de difficilement dominer lors du Community Shield (3-2). Qui pour le Top 4 ? Année après année, les nouveaux riches du City of Manchester Stadium s'affirment de plus en plus comme de très sérieux concurrents. A tel point qu'ils ont profité de la dernière saison pour remporter, avec la FA Cup, leur premier titre depuis 1976, et surtout se qualifier pour la lucrative Ligue des champions, une grande première. Roberto Mancini a toujours plus de pression mais s'est montré relativement calme lors du mercato estival, hormis pour débaucher l'Argentin Sergio Aguero, transfert le plus onéreux de l'été anglais (45 millions d'euros). Autre club à la surface financière impressionnante, Chelsea n'a pas fait de folies pour retourner au sommet, mais compte beaucoup sur son "Special Two", Andre Villas-Boas. A 33 ans, l'entraîneur portugais ne pourra pas éviter les comparaisons avec son illustre aîné et ancien mentor José Mourinho, mais devra reconstruire avec un effectif vieillissant, que les seuls Romelu Lukaku (18 ans) et Oriol Romeu (19 ans), sont venus renforcer. Fernando Torres est lui attendu au tournant, et son association avec Didier Drogba sera à n'en pas douter l'une des clés de la saison des Blues. De l'autre côté de la capitale, Arsenal s'avance encore sans beaucoup de certitudes. Alors que Cesc Fabregas et Samir Nasri s'apprêtent à quitter le navire et imiter Gaël Clichy, Gervinho est pour l'instant le seul vrai apport pour la formation d'un Arsène Wenger qui, s'il ne parvient à faire venir Mata (Valence), se résoudra à investir, à commencer peut-être par Jadson (Chakhtar). Contraint de reporter leurs débuts face à Everton en raison des émeutes qui ont débuté à quelques mètres de White Hart Lane, les Spurs de Tottenham ont récupéré un gardien solide (Brad Friedel), mais c'est à peu près tout. Difficile de les imaginer venir à nouveau s'insérer dans le Top 4, à moins qu'ils ne parviennent à conserver un Luka Modric très demandé. Swansea, la grande première des Gallois La surprise pourrait donc venir de Liverpool qui, après avoir recruté à prix d'or son duo d'attaquants Luis Suarez-Andy Carroll cet hiver, s'est mis en quête de leur fournir des munitions avec certains des meilleurs passeurs/pourvoyeurs du Royaume la saison dernière, Stewart Downing, Charlie Adam et Jordan Henderson, alors que Doni prendra lui place dans les buts et qu'Alberto Aquilani est revenu de son prêt à la Juventus. "King" Kenny Dalglish, de retour à la tête de l'équipe depuis janvier, aura donc de quoi faire pour faire revenir ses Reds en Ligue des champions, une compétition à laquelle ils ne vont pas prendre part pour la deuxième fois de rang. Dans les possibles outsiders pour l'Europe, il ne faudra pas oublier Aston Villa et Alex McLeish, même si ce dernier vient de faire descendre le rival Birmingham en Championship, mais aussi Sunderland et sa défense "MU" (Wes Brown et John O'Shea), voire le nouveau Newcastle à la sauce frenchy (Yohan Cabaye, Sylvain Marveaux, Gabriel Obertan mais aussi le franco-sénégalais Demba Ba, qui rejoignent Hatem Ben Arfa). On analysera également avec attention le retour des Queen's Park Rangers dans une élite où débutera Adel Taarabt, sacré meilleur joueur du dernier Championship, ainsi que les performances de Swansea, première équipe galloise de l'histoire de la Premier League. Un vingtième anniversaire qui pourrait enfin sourire à une autre équipe que Manchester, Arsenal, Chelsea et Blackburn, seules formations à y avoir triomphé depuis 1992. On ne miserait toutefois pas tout notre argent dessus...