La CAN marche sur la tête

  • A
  • A
La CAN marche sur la tête
Partagez sur :

Les 16 qualifiés pour la prochaine Coupe d'Afrique des nations sont désormais connus. Parmi les ténors du continent, certains ont validé leur billet sans trembler, comme la Côte d'Ivoire, le Sénégal, le Mali ou le Ghana. D'autres ont eu plus de mal, comme la Tunisie et le Maroc. Plusieurs ont failli, comme le Nigeria, le Cameroun, l'Algérie ou l'Afrique du Sud, qui laisseront leur place au Botswana, au Niger ou à la Libye.

Les 16 qualifiés pour la prochaine Coupe d'Afrique des nations sont désormais connus. Parmi les ténors du continent, certains ont validé leur billet sans trembler, comme la Côte d'Ivoire, le Sénégal, le Mali ou le Ghana. D'autres ont eu plus de mal, comme la Tunisie et le Maroc. Plusieurs ont failli, comme le Nigeria, le Cameroun, l'Algérie ou l'Afrique du Sud, qui laisseront leur place au Botswana, au Niger ou à la Libye. Ils ont assuré Un seul pays a véritablement survolé ces éliminatoires de la CAN 2012: la Côte d'Ivoire. Victorieux de leurs six matches, les Éléphants ont profité de la faiblesse de leur groupe H, composé du Burundi, du Bénin et du Rwanda, pour terminer en tête avec une moyenne de trois buts par match. De quoi faire de Didier Drogba et de ses partenaires, finalistes malheureux en 2006, les grands favoris de l'édition qui se déroulera du 21 janvier au 12 février prochain, au Gabon et en Guinée équatoriale. Dans un groupe F réduit à trois, suite au forfait de la Mauritanie, le Burkina Faso n'a pas perdu non plus le moindre match face à ses concurrents gambiens et namibiens. Idem pour le Sénégal de Moussa Sow dans le groupe E, malgré de sérieux clients comme le Cameroun et la République démocratique du Congo. Dans la poule J, l'Angola, organisateur de l'édition 2010, a dû attendre la dernière journée pour finir devant l'Ouganda. De même pour le Maroc dans le groupe D. Quant au Mali, il a décroché son billet aux dépens du Cap-Vert, grâce à ses confrontations directes face aux partenaires du Havrais Ryan Mendes da Graça. Enfin, la Tunisie a profité du nul concédé par le Malawi au Tchad (2-2) pour arracher la deuxième place qualificative parmi les cinq équipes du groupe K, la première étant dévolue depuis longtemps au Botswana. Ils ont surpris Premier qualifié en dehors des pays hôtes, le Botswana a crée la sensation en dominant un groupe où le favori tunisien, victorieux en 2004, semblait intouchable et l'outsider togolais difficilement contournable. Les Zèbres vont participer pour la première fois de leur histoire à la compétition, à l'instar du Niger. Sorti premier d'un groupe G comprenant pourtant l'Afrique du Sud, organisatrice de la dernière Coupe du monde, et l'Egypte, triple tenante du titre, le Mena, emmené par l'ancien Monégasque et Bordelais Moussa Maazou, a parfaitement été à la hauteur du slogan lancé quelques semaines auparavant par sa Fédération: "Impossible n'est pas nigérien". A signaler aussi que la Guinée équatoriale, co-organisatrice du tournoi avec le Gabon et donc qualifiée d'office, honorera elle aussi ses débuts en CAN. Quant à la Libye, malgré la guerre civile opposant les partisans du colonel Mouammar Kadhafi à ses opposants - qui secoue et détruit le pays depuis février dernier - elle a donné une toute autre image d'elle sur le pré, en se qualifiant de manière assez miraculeuse pour la troisième fois de son histoire pour la compétition, dont elle avait été finaliste en 1982. Elle finit ainsi meilleur deuxième des éliminatoires, après avoir terminé derrière les Chipolopolos de Zambie, finalistes en 1974 et 1994, dans le groupe C. Le Soudan, autre meilleur deuxième, est de retour dans un tournoi qu'il a remporté en 1970. Ils ont déçu L'image la plus marquante de cette ultime journée restera celle des Sud-Africains, croyant fêter une qualification en réalité acquise par le Niger. Malgré leurs protestations, les Bafana Bafana finissent deuxièmes du groupe G, selon l'article 14.1 du règlement de la CAF, qui place en tête le pays possédant le plus grand nombre de points obtenus lors des matches entre équipes à égalité. De quoi les replonger dans l'anonymat, malgré les espoirs suscités par la Coupe des Confédérations 2009 et le Mondial 2010. Idem pour le Nigeria, l'Algérie et le Cameroun, tous présents lors de la dernière compétition mondiale, et tous absents l'année prochaine lors de la grand-messe continentale. Devancés par une Guinée qu'ils ont été incapables de battre à domicile (2-2) lors de la dernière journée, les Super Eagles, troisièmes en 2010, passent leur tour. De même que les Lions indomptables, à qui il fallait un miracle pour en être. Un miracle qui n'a jamais eu lieu. Ni pour l'Algérie d'ailleurs, handicapée par un trop mauvais départ. Quant au Togo, dont le bus avait été mitraillé en Angola l'an passé, il se verra cette fois-ci épargner le déplacement. Enfin, et c'est sans doute la plus grosse surprise, l'élimination de l'Egypte, triple tenante du titre, qui a vu son hégémonie sur le Continent noir prendre brusquement fin. Les Pharaons tenteront désormais de se reconstruire sous la houlette de leur nouveau sélectionneur américain, Bob Bradley. Les 16 qualifiés pour la CAN 2012: Gabon, Guinée équatoriale (pays hôtes), Botswana, Côte d'Ivoire, Burkina Faso, Sénégal, Guinée, Zambie, Libye, Ghana, Angola, Mali, Niger, Tunisie, Maroc, Soudan