La C1 n'y voit plus clair !

  • A
  • A
La C1 n'y voit plus clair !
Partagez sur :

Le dernier lot des droits TV de la plus prestigieuse des coupes d'Europe, détenu jusque-là par TF1, a été attribué vendredi à Canal + pour la période 2012-2015. Quatre jours après l'entrée en force d'Al Jazeera, la chaîne cryptée obtient 13 rencontres de premier choix en direct, dont la finale. La Ligue des champions ne sera plus visible en clair... sauf la finale.

Le dernier lot des droits TV de la plus prestigieuse des coupes d'Europe, détenu jusque-là par TF1, a été attribué vendredi à Canal + pour la période 2012-2015. Quatre jours après l'entrée en force d'Al Jazeera, la chaîne cryptée obtient 13 rencontres de premier choix en direct, dont la finale. La Ligue des champions ne sera plus visible en clair... sauf la finale. Il n'y avait pas de quoi s'inquiéter outre mesure. Si l'arrivée en force d'Al Jazeera a quelque peu atténué l'empreinte de Canal+ sur les droits TV français en matière de ballon rond, la filiale de Vivendi a réussi une opération non négligeable ce vendredi en se voyant attribuer 13 rencontres de premier choix de la Ligue des champions (en direct), dont la finale, jusque-là détenues par TF1. "Canal+ améliorera significativement la qualité de son offre en proposant en exclusivité les meilleures affiches de chaque phase de la compétition, y compris la finale", commente dans un communiqué le groupe télévisuel. La chaîne cryptée, qui bénéficiait encore cette saison du deuxième choix, diffusera l'affiche de chaque journée de la phase de poules et deux huitièmes de finales, autant de quarts et de demies, avant la finale qu'elle sera obligée de diffuser en clair, comme le contrat le stipule. Sans oublier un magazine. Quatre jours plus tôt, les quatre premiers lots avaient été raflés par Al Jazeera pour une somme estimée à 60 millions d'euros, soit le double de ce que versait Canal +. TF1 déchu de son fidèle partenariat avec la célèbre compétition, les téléspectateurs français devront donc s'équiper en conséquence s'ils veulent continuer à suivre la Ligue des champions. Sinon, ils pourront se contenter de la finale. Ce 9 décembre 2011 marque en tout cas une date à retenir dans l'histoire du PAF.